AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Face à face champêtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Face à face champêtre   Dim 15 Juin - 19:37

Capuche rabattue sur son visage, Sewiel se faufila discrètement jusqu’à une grange un peu à l’écart du village. Un coup d’œil à droite puis à gauche l’assura qu’il n’y avait personne dans les parages. Elle entrouvrit alors la porte. Cette dernière grinça et l’elfe se glissa rapidement à l’intérieur avant d’éveiller l’attention. Une fois à l’intérieur, elle s’immobilisa un court instant et jaugea les lieux. Elle repéra assez vite le but de sa visite. Sans attendre, elle se dirigea vers une ombre tapie derrière de gros sacs de céréales, une main sur sa dague par précaution. L’ombre la salua et lui demanda ce qu’elle désirait.

« L’elfe blanche qui s’est échappée des geôles d’Eryndûr et dont on a retrouvé le corps… Amène-moi celui qui l’a aidé à s’évader ! »

L’ombre allait lui demander davantage de précisions mais le regard de Sewiel se durcit et dissuada son informateur de poursuivre. Une fois ce dernier parti, l’exilée détailla plus en profondeur les lieux. La grande était composée au rez-de-chaussée d’une multitude de sacs de céréales empilés les uns à côté des autres. Surement le résultat de la dernière récolte en date. Après tout, c’était la période des moissons… Elle avisa alors une échelle apposée près d’un mur. Elle leva les yeux et découvrit qu’une partie du bâtiment possédait un étage. Sewiel se hissa jusqu’à la plateforme. Elle découvrit quelques vieux outils, des ballots de paille et… une vue imprenable sur l’entrée ! Elle s’installa donc en attendant la venue de son invité.

Plusieurs heures passèrent. Cachée derrière un ballot de paille, Sewiel commençait à trouver le temps long et menaçait de s’endormir. A cet instant, il y eut un grincement et le bruit furtif d’étoffes froissées. Enfin ! Avec précaution, elle se risqua à jeter un coup d’œil en bas et vit une silhouette. Elle fronça les sourcils un peu surprise.

« Alors c’est lui ? »se demanda-t-elle. «  Je ne m’attendais pas à ça ! »


Dernière édition par Sewiel le Lun 23 Juin - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mar 17 Juin - 20:24

Il arriva bientôt en vue de la grange indiquée. Apparemment encore fréquentée mais isolée comme il se doit, le genre d'endroit où un adolescent sans affection particulière pour les armes ne devrait pas se trouver, surtout s'il mène une vie plutôt marginale. Marginale est ici un euphémisme.

Pourquoi se trouvait-il là d'ailleurs? Pour le même raison qui le faisait agir depuis quelque temps: la curiosité.
Comme d'habitude le message avait été laissé à la place habituelle, où il pouvait le récupérer sans attirer l'attention, mais cette fois sa lecture lui avait tiré un grand sourire alors que d'habitude, son visage se fermait de concentration alors qu'il échafaudait des plans divers et variés au fur et à mesure qu'il en prenait connaissance.

Enfin une véritable piste pour comprendre ce qui avait motivé sa dernière mission, mission qui s'était soldé par un échec qu'il avait eu du mal à admettre, mission également dont il n'arrivait toujours pas à comprendre l'intérêt d'où la curiosité évoquée plus haut.
Cependant toute médaille a son revers cette piste ressemblait au genre de traquenard qu'il essayait toujours d'éviter, enfin, jusqu'à ces derniers temps car depuis quelques jours, répondre aux questions que son intrusion dans les geôles du grand chef avait suscité le forçait à commettre des imprudences. Imprudences dont il était bien conscient mais qui le restait tout de même malgré le soin qu'il prenait à les minimiser.

Il avait donc pris le chemin de la grange en habit de voyageur anonyme. Voyageur et musicien, luth et sac au dos, dague dans la botte et fouet à le ceinture, sous la cape de voyage élimée, le capuchon rabattu sur le visage.
Son raisonnement avait été simple. Convoqué à un mystérieux rendez-vous, si son commanditaire voulait lui tendre un piège, il avait tout le loisir de le faire. Inutile donc de jouer la carte de la discrétion, il serait sans doute repéré bien avant d'arriver en vue du point de rencontre. Il devait donc compter sur le fait qu'il n'était pas invité juste pour être exécuter, pensée déplaisante s'il en était et sur la prudence et le doute de la personne qui l'attendait. Un voyageur était-il bien la personne attendue? Son arrivée sans ambages était-elle celle d'un espion?

Il approcha donc d'un pas décidé, frottant ses habits poussiéreux et se parlant à lui-même.

"Mon grand tu as bien mérité un peu de repos et cette grange tombe à point nommé"

Il jeta un regard alentour afin de distinguer les indices d'un piège ou d'une présence.

"L'endroit a l'air parfait pour passer la nuit"

Il poussa donc la porte et attendit que ses yeux s'habituent à la différence de lumière. L'endroit était silencieux. Des sacs formaient un semblant de  pyramide alors qu'une échelle menait à un niveau supérieur. L'endroit qu'il aurait choisi pour guetter une arrivée programmée, mais il montra une certaine indifférence.
Soupirant comme après une longue marche harassante, il se défit de son sac et s'assit le plus confortablement possible sur une sac de grain le luth sur le genoux et entonna une chanson de marche.

La musique avait la vertu de lui donner confiance et contenance. De toute façon la balle n'était plus dans son camp, il avait fait ce qui lui était demandé, attendre restait maintenant la seule chose à faire...

"Quand je sortirai de ce pays vieux
Que sont mes naufrages
Quand je rentrerai dans ce pays neuf
Qui est ton visage
Alors, je fermerai les yeux
Et je réveillerai
Mes équipages
Mes longs voyages

Quand j'étais fils de loup
Pieds nus, sans corde au cou
Quand j'étais fils du vent
Étudiant, trafiquant
Quand j'étais chez les filles
Prince fou, sans famille
Quand on m'a brisé l'os
De la mâchoire
Et quand j'ai fui avec mes bosses
Au fond du continent
Pour éviter les fers
De mes frères les hommes

Je te raconterai
Que j'étais héritier
Du château du roi sourd
..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mar 24 Juin - 18:52

« Qui, au fond de sa cour
Pleurait pour que je chante… »


La voix était à coup sûr féminine. Claire et limpide comme un cristal. Douce et mélodieuse comme le chant d’un ruisseau.
Un pas de côté et Sewiel se dévoila ou plutôt elle dévoila sa silhouette encapuchonnée. Un pas en avant et elle prit son élan avant de s’élancer de l’étage et atterrir par le biais d’une pirouette quelques mètres plus bas.

« Pleurait pour que je vante
Ses rimes et ses crimes
Après, me torturait
Après, me médaillait… »


Poursuivit le jeune elfe tout en s’approchant d’Ezrhyl. Elle stoppa lorsqu’elle fut face à lui.

« C’est bien cela, n’est-ce pas ? C’est que ça fait longtemps que je ne l’avais plus entendu cette chanson ! »

Elle se pencha légèrement en avant pour capter l’attention du musicien et attendit la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mar 24 Juin - 20:30

Il leva la tête au son de la voix qui emboîtait son chant.
Il n'avait pas du attendre longtemps. Une ombre un frôlement et une acrobatie et elle se tenait déjà devant elle. Il la détailla de pied en cape.
Silhouette élancée et harmonieuse, visiblement habituée aux exercices physiques...Le visage? Hum pour l'instant difficile de dire...
Etait-ce la personne qui l'attendait ou une coïncidence? Il n'allait sans doute pas tarder à le savoir... La bonne nouvelle était qu'elle ne semblait pas animée d'intentions agressives, en tout cas pour le moment... pas d'armes dégainé par de menace dans le son ton de voix, la dague glissée dans sa botte pouvait rester rangée dans l'immédiat.

"Oh! Une consœur!
C'est bien cela oui. C'est une chanson que j'aime à me chanter lors de mes itinérances, car nous les bardes sommes souvent amenés à voyager n'est-ce pas?"


Il marqua une légère pose se levant doucement et s'inclinant

"Mais je manque à toute politesse!....
Ezrhyl, humble musicien..."


Après tout il ne mentait point. Un des ses principaux dons était bien la pratique de la musique, qui lui allait comme un gant et même mieux...
Se redressant il inclina la tête afin de mettre des trait sur le personne qui avait interrompu sa ritournelle, mais la femelle était trop prudente et il en fut pour ses frais hormis le fugace éclat  d'une mèche blonde, il ne devina rien de la physionomie de l'agile chanteuse.

"Quel est le nom de la charmante de voix qui me donna la réplique?"

Plus que le nom il aurait aimé en savoir plus sur les intentions et les raisons de la mystérieuse personne mais il ne fallait pas brusquer les choses; il avait appris la patience durant ses différentes missions: il valait mieux laisser venir...
Il se rassit pour ouvrir sa sacoche et en tirer un morceau de pain et de viande séchée, attendant quelques réponses de la femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Lun 30 Juin - 19:37

*Un barde ?! Tiens donc…* songea Sewiel en examinant Ezrhyl.

Et un enfant qui plus est ! La jeune elfe se demanda si elle avait bien à faire à la même personne qui avait libérer l’elfe blanche ou si c’était là simplement un voyageur venu se reposer le temps d’une halte. Il faut dire que son informateur n’avait pas pointé le bout de son nez et ne lui avait donné aucune indication sur la personne qu’elle attendait. Pour l’heure, son visiteur semblait vouloir lier connaissance. Eh bien qu’à cela ne tienne… Au moins, elle saurait à qui elle avait en face d’elle !

« Sewiel » dit-elle en esquissant ce qui ressemblait à une révérence. « Et malheureusement, je ne suis point barde mais maître d’armes »

Elle alla rejoindre Ezrhyl et s’assit en face de lui, le regardant sortir des victuailles de sa sacoche et s’apprêtant à casser la croute.

« Le voyage était-il si long pour que votre estomac réclame sa pitance ? » demanda-t-elle un brin curieuse.

Sewiel se savait au plus proche d’Eryndûr alors si son visiteur venait effectivement de (très) loin, c’est que ce n’était pas celui qu’elle attendait. Dans le cas contraire, il serait toujours temps d’approfondir le sujet et vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une embuscade ou d’un quelconque piège. Après tout, on n’était jamais sûr de rien avec les elfes noirs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mar 8 Juil - 16:25

Maître d’arme…  et bien voilà qui n’était guère rassurant pour un jeune espion dont les habiletés se portaient vers d’autres compétences que le maniement des armes. Il n’y avait plus qu’à espérer que cette confrontation resterait la plus civile possible si ce n’était amicale.

Mais que faisait une maître d’arme dans une grange, sa place était plutôt dans une salle d’arme avec des élèves. Peut-être en avait-elle égarés ce qui ne plaide pas en la faveur de la pédagoue…

« Enchanté Lady Sewiel »
Il trancha dans la viande séchée et en tendit un morceau à sa compagne de  hasard.
« Long ? Non pas, mais la faim dépend du dernier repas et le mien remonte à hier et donc j’ai l’estomac dans les talons et malgré cela je l’entends crier famine »
Il trancha sa viande au ras de ses lèvres et mâchonna avec entrain cette bouchée accompagnée d’un peu de pain. Ce faisant il regardait la maître d’arme avec insistance. Si elle avait pu se dévoiler un peu la conversation eut été plus facile. Par contre, même sans l’identifier, il lui semblait que les reflets de sa peau, en tout cas le peu que leur face à face pouvait lui permettre d’apercevoir était plutôt clairs. De là à se dire qu’il s’agissait d’une Elfe Blanche, il n’y avait qu’un pas surtout pour Ezrhyl qui les collectionnait dans ses rencontres récentes. Pour tout dire cela faisait trois Elfes Blanches qu’il rencontrait ces dernières semaines et cela devenait interrogeant si ce n’est suspect. L’une d’elle, celle qui aurait été le plus à même de la renseigner était morte la seconde n’avait semble-t-il aucun rapport avec cette triste affaire. Quelle surprise allait lui réserver la troisième ? et d'abord, que venait faire une Elfe blanche dans ces contrées.

Il avala sa viande avant de reprendre la parole.

« Maître d’arme ? Mais que faites-vous si ce n’est pas indiscret dans une grange ? Cherchez-vous un emploi, des élèves ? Les eux peut-être ? »

Attendant avec une impatience toute dissimulée mais bien réelle, il déboucha sa gourde et la tendit à la mystérieuse Elfe à peau claire. Oui, oui, le jeune Elfe était très partageur. En tout cas, tant qu’il n’était pas en période de vache maigre…
En outre il valait mieux se mette la maître d’arme dans la poche surtout si c’était elle la mystérieuse personne qu’il devait rencontrer. La nourriture permet de créer des liens et ferait peut être hésiter le bras de la guerrière si confrontation violente il y avait…


Dernière édition par Ezrhyl le Dim 20 Juil - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Dim 13 Juil - 19:46

Sewiel ne put s’empêcher de sourire à l’évocation du « lady ». Une telle distinction associée à son activité de maitre d’armes était des plus incongrues. Ceci dit, un peu de savoir-vivre n’était pas non plus pour lui déplaire. Alors, lorsqu’Ezrhyl lui tendit un morceau de viande, l’elfe le saisit sans hésitation.

« Merci » dit-elle avant de le porter à sa bouche.

Bien sûr, la nourriture aurait pu être empoisonnée mais elle prenait le risque. De toute manière, elle avait à sa disposition deux petites fioles d’élixir qui lui permettraient de contrer les effets d’un éventuel poison. Elle venait de finir sa maigre collation quand le jeune elfe noir la questionna sur la raison de sa présence en ces lieux. A nouveau, Sewiel esquissa un sourire en partie dissimulée par son capuchon.

« Et vous-même ? Vous ne risquez guère de trouver moult public dans cette grange isolée ! De plus, il fait encore suffisamment jour pour poursuivre votre voyage si votre destination n’est pas atteinte, non ? »

Sewiel se devait de rester prudente. Rien jusque-là ne la confortait dans le fait qu’elle avait en face d’elle la personne qu’elle attendait et les questions du jeune elfe devenaient un peu trop délicates pour un simple barde. Cependant, Sewiel décida d’accéder à une partie de sa requête.

« En fait, j’ai effectivement perdu une de mes élèves. C’est même une de ses spécialités il faut dire ! Une vraie catastrophe ! » Répondit donc l’elfe blanche en soupirant tandis que son esprit songeait à Lilith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Dim 20 Juil - 18:20

La conversation risquait de tourner en rond à ce rythme et à force de prudence, on n’obtient rien de ce qu’on espérait. La lady en face de lui avait accepté tous les gages qu’il lui avait fournis et autour d’un repas même frugal, les gens de bonne fréquentation peuvent mieux se parler et éviter les agressions que le manque de convivialité pourrait occasionner. Sewiel était même une personne très polie pour une femme d’arme.

« Il est vrai que dans une grange aussi déserte, le public ne se presse pas… Mais pour tout dire, parfois l’isolement et la discrétion, dans ma situation… »

Il avait fait le premier pas ne restait plus qu’à voir venir. Cependant, il avait du mal à se dire qu’une maîtresse d’arme se mettait en quête de ses élèves. En tout cas son paternel n’aurait pas le vé le petit doigt et aurait fait chasser ou maître au fer l’élève qui se serait permis une telle familiarité. A moins que l’Elfe blanche ne soit très attachée à cet élève… Qu’il soit très doué ou très mignon…Il ne put non plus retenir un sourire amusé.

« Pourtant avec une mentor telle que vous on ne devrait pas avoir envie de disparaître. Pour ma part ce sont les gens à qui je fixe des rendez-vous qui disparaissent. A croire que soit je leur fais peur mais je n’ose le croire, soit je leur porte malheur et c’est bien involontaire… »

Il porta la gourde à ses lèvres avant de poursuivre.

« Justement ce matin j(‘avais rendez-vous avec une personne mais… »

Il finit sa phrase par un geste évasif de la main, paume tournée vers le plafond de la grange en haussant les épaules…
Si Sewiel avait rendez-vous aussi, elle finirait bien par se découvrir un peu. En tout cas il espérait que sa façon de se dévoiler ne serait pas de se jeter sur lui, l’épée à la main. En tout cas lui, de son côté était prêt à l’esquive et pour dire tout net, à la fuite si les choses tournaient mal, peu à même qu’il était à résister à une guerrière entraînée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Lun 28 Juil - 7:01

Lorsqu’Ezrhyl fit allusion à l’envie de disparaitre de ses élèves, Sewiel pouffa doucement. Si le jeune elfe connaissait Lilith, il aurait vite compris que son élève n’avait aucunement l’intention de prendre la tangente mais que c’était une seconde nature chez elle : se perdre ; même dans sa propre chambre ! Elle redevint sérieuse tout de suite après cet interlude et se reconcentra sur son visiteur.

« Effectivement ! Les personnes qui ne se présentent pas à leur rendez-vous… eh bien… je trouve que c’est faire preuve d’irrespect et de peu de fiabilité ! »

Sewiel le regarda se rincer la gorge. Est-ce lui ? Cela lui semblait tellement improbable. Il était si jeune ! Il ressemblait si peu à un quelconque guerrier ! Et ses manières étaient si douces ! Elle fut tirée de ses pensées quand Ezrhyl lui annonça qu’il attendait justement quelqu’un. Les coïncidences commençaient à être un peu trop nombreuses pour être simplement le fruit du hasard. Elle décida de creuser un peu plus.

« Vous pourriez me décrire la personne que vous attendiez… cela fait maintenant un bon moment que je suis là, vous savez ;  je pourrais peut-être vous dire si je l’ai croisée ou pas ? »

Elle avisa alors un sac de graines et se posa dessus afin d’étendre ses jambes. Ce faisant, elle dévoila ses bottes partiellement crottées par le voyage mais aussi la partie inférieure de son armure aux motifs incontestablement elfe « blanc ». Comment allait réagir le jeune elfe ? Sewiel fit mine de réajuster son épée afin d’être prête à dégainer si un danger se profilait et attendit la réaction d’Ezrhyl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Lun 28 Juil - 15:13

Malgré le fait qu’elle ne cherchât point à occire son élève disparue, c qui était fort aimable de sa part, l’interlocutrice du jeune espion semblait tout de même avoir des principes. Les principes ! Ils avaient bercé son enfance et il les détestait. Cependant il devait bien admettre que lui-même en avait ou s’e était forgés… Cela le rendait-il aussi détestable que son paternel ? Ces mêmes principes étaient parfois le gage du comportement des gens et aidaient aussi à prévoir leurs réactions et il devait bien avouer que cela lui facilitait souvent le tâche. Bref pour dire que constater que la ponctualité était un des principes de la maîtresse d’arme, correspondait bien à l’image qu’il se faisait de la plus part des gens d’armes.

Il tendit sa gourde à la guerrière pour finir éventuellement si elle était sensible à ce genre de gage de la mettre en de bonnes dispositions et puis aussi parce qu’il était comme ça. Tant que les gens ne se montraient pas hostiles, il n’avait pas de raison d’être désagréable.

Personne d’autre ne se présentant dans la grange, il était de plus en plus certain, que c’était elle son contact. L’idée lui vint qu’un petit mot de passe aurait bien simplifié les choses pour se reconnaître, mais peut être cette personne n’était-elle pas habituée aux complots et autres rouerie, ce qui était plutôt encouragent pour ses chances de survie immédiate…

Elle-même semblait bien embarrassée et l’attendre semblait commencer à lui peser. Ezrhyl la comprenait si cela faisait aussi longtemps que cela qu’elle attendait, elle pourrait même être de mauvaise humeur et ça c’était moins bon pour lui. Quant à une description, tout comme le mot de passe, point. Il avait eu tort de faire confiance à son intermédiaire en se disant que la personne qu’il devait rencontrer le reconnaîtrait. Mais ce qui était fait était fait, et il s’agissait de gérer cette situation pour le moins ridicule au mieux pour qu’elle ne devienne pas fâcheuse pour lui en tout cas.

« Et bien voyez-vous je n’ai jamais vu cette personne et je pensais qu’elle me reconnaîtrait hors non seulement ce n’est pas le cas mais elle ne semble pas être là… Je vois donc incapable de vous la décrire. Je sais c’est ridicule et j’ai eu tort de faire confiance à des intermédiaires peu fiables semble-t-il »

*Oulah ! Si tu mets en doute ses compétences de recruteuse de petit personnel tu risques de la mettre de mauvaise humeur…*

Le fait était que les signes avant-coureurs d’une tempête se profilaient avec l’apparition de la paire de bottes, c’était une chose, mais aussi d’une épée de taille respectable et l’air passablement bien entretenu, ce qui était le moins que l’on pouvait attendre d’une maîtresse d’arme… Il posa ses yeux sur les jolies jambes bottées qu’il ne put s’empêcher d’admirer au passage, mais bien vite ce furent les motifs elfiques qui attirèrent son attention et lui donnèrent matière à réflexion.

*Cela fait beaucoup d’Elfes Blanc dans le coin ces derniers temps. D’abord cette prisonnière, ça c’est assez normal puis, cette Llilith (Ah ! Llilith !...) et puis une maîtresse d’arme… Allons-nous vers de nouveaux affrontements dont les blancs seraient à l’origine ? Dans quel drap t’es-tu encore fourré ?*

Il était clair que ce ne serait pas avec sa dague qu’il endiguerait les attaques de cette dame dont il n’avait toujours pas vu le visage. Il essaya de se détendre et de détendre l’atmosphère.

« Je suppose qu’il doit y avoir des explications logiques à tout cela, j’espère juste ne pas être tombé dans un traquenard ou un canular. J’ai des amis tellement drôles… »

Non ? Vraiment ce n’était pas drôle ? Je vous l’accorde et lui-même n’était pas convaincu mais, que voulez-vous, on a beau être plein de ressource comme le jeune Elfe noir, on n’avait pas fait non plus l’école du rire et les ressorts du rire sont si subtils…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Ven 1 Aoû - 20:15

Sewiel fit non de la tête et de sa main libre lorsqu’Ezrhyl lui tendit la gourde. Non pas qu’elle se méfiait mais elle n’avait tout simplement pas soif. Elle écouta donc la tirade du jeune elfe. Ce qui était bien avec les jeunes, c’est qu’ils adoraient s’écouter parler. Du coup, elle n’avait pas besoin ou presque de poser les questions car les réponses venaient d’elles-mêmes !

*un intermédiaire?!* songea-t-elle en haussant un sourcil intéressé, sourcil qu’on ne pouvait voir puisqu’il était encore dissimulé sous la capuche.

Elle suivit amusée le regard d’Ezrhyl progressant le long de ses jambes pour stopper sur son armure.

« Des explications à quoi ? » demanda-t-elle innocemment.

Elle sortit lentement sa lame de son fourreau et l’examina tranquillement. Pour le moment, elle ne percevait pas l’enfant comme une menace mais avec le temps et l’expérience, elle avait appris à se méfier des apparences parfois trompeuses. De plus, elle se trouvait en territoire ennemi, raison de plus pour être prudente.

« Si c’est pour votre intermédiaire… eh bien, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a encore de gros progrès à faire ! Mais bon, en même temps, il s’agit d’un elfe noir de bas étage de surcroit, non ? »

Etait-ce bien raisonnable de titiller de la sorte son invité sur ses origines ? Pas sûr ! Serait-ce Lilith qui déteignait sur elle ? Fort probable ! Quoi qu’il en fût, Sewiel serait vite fixée sur les intentions de l’elfe. Soit il se vexerait et demanderait réparation pour les siens, auquel cas il n’était pas celui qu’elle attendait ; soit il ne s’en formaliserait pas plus que ça et elle pourrait enfin passer aux choses sérieuses.

« Par contre, si c’est pour la personne que vous attendez… eh bien… » Sewiel posa son épée sur ses genoux, une main sur la garde, « il se pourrait que nous ayons des choses à nous dire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Sam 2 Aoû - 7:57

Le jeune Elfe fit une légère grimace. Cette histoire d’intermédiaire n’avait pas l’air bien clair. Cependant, c’était par lui qu’il avait été convoqué ici. Il ne pouvait pas jurer que c’était lui qui était à l’origine de la missive qui lui confiait le soin de libérer la prisonnière dans les geôles du grand chef, mais c’était probable… Après tout il se trompait peut être et la maîtresse d’arme qui venait de poliment décliner son offre de se désaltérer n’était peut-être pas la personne avec qui il avait rendez-vous…

En outre, la maîtresse d’arme essayait soit de le cuisiner, soit de l’embrouiller, soit il ne s’exprimait pas de façon claire et il allait donc être obligé de recommencer ses explications.

« Et bien une explication au fait que quelqu’un m’invite ici par le truchement d’un intermédiaire qui ne me donne pas plus de renseignements sur cette personne qui m’attend et qui à l’évidence ne se présente pas au rendez-vous… »

Il le savait bien, il avait parlé trop et trop vite et cela avait contrarié Sewiel et contrarié semblait un euphémisme au regard de la taille de la lame qu’elle venait de sortir et de son regard qui prenait un malin plaisir à se refléter sur son tranchant. Il avait reconnu des menaces moins déguisées que celle –ci. Hors de question de continuer à l’irriter. Si elle voulait que ce soit son intermédiaire et bien soit. Il n’avait jamais eu d’intermédiaire, mais cela n’avait aucune importance dans sa situation. Il pouvait bien être noir et de bas étage, si cela lui chantait. L’essentiel était de ne pas goûter au tranchant de cette lame qu’il n’en doutait pas l’Elfe blanche maniait à la perfection.
Il prit un air déçu et navré.

« Que voulez-vous il est difficile de trouver des gens de confiance et d’initiative… »

Il avait du mal à suivre le raisonnement de la tigresse en face de lui, mais ouf, les choses se précisaient et ce n’était pas plus mal. Elle semblait juste avoir besoin d’un peu plus de certitude, tout comme lui d’ailleurs. De plus en plus il était persuadé qu’elle était la personne qui l’avait convoqué et en même temps ele pouvait bien être la personne qui avait occis son contact et prenait sa place pour le confondre… C’était tordu certes, mais on avait vu bien pire. De toute façon, il savait si peu de chose sur l’affaire qui le préoccupait, qu’il ne craignait pas de se faire manipuler…

« Et bien ma foi, je serai ravi d’avoir un brin de conversation avec vous. »

L’épée était déjà nettement moins menaçante lorsqu’elle se tenait ainsi tranquille, même si sa propriétaire gardait sa position de défense.

« Vous pensez que je suis la personne que vous attendez ?"

Question ingénue s’il en était après avoir pris tant de précautions, mais le voile de mystère qui les entourait tous les deux était de plus en plus ténu et il était temps d'arrêter de tergiverser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Lun 11 Aoû - 19:37

« Vous pensez que je suis la personne que vous attendez ?"

A nouveau Sewiel esquissa un sourire amusé. C’est qu’il avait le sens de la réparti ce jeune elfe et il ne se laissait pas démonté pour si peu. En tous cas, la vue d’une lame aiguisée ne semblait pas l’émouvoir plus que ça. Le maitre d’armes décida de jouer le tout pour le tout et de frapper un grand coup. En un éclair, elle se leva, fit un pas en avant et alla planter son épée entre les jambes d’Ezrhyl. La lame se figea à quelques centimètres de son entrejambe.
La main toujours sur la garde de son arme, Sewiel planta son regard dans celui de l’elfe noir et bascula sa capuche en arrière, découvrant ainsi son visage.

« A ton avis ? Suis-je celle qui t’a convoquée ? » Répondit-elle d’un ton qui ne laissait plus la place au mensonge.

Elle saisit le menton d’Ezrhyl de sa main libre.

« Parce que si tu n’es pas la personne que j’attends, alors… tu es mort mon enfant ! »

Et comme pour lui donner raison, un rayon de lumière vint se refléter sur la lame de la dame.

« As-tu croisé une elfe blanche ces derniers temps ? » s’enquérit Sewiel.

Et voilà, les dés étaient lancés, restait à espérer qu’elle n’avait pas fait fausse route en se dévoilant ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Ven 15 Aoû - 7:22

Ezrhyl avait pris sur lui pour garder contenance et ne pas laisser paraître l’inquiétude qui grandissait en lui au fur et à mesure des manœuvres d’intimidation plus ou moins volontaires de la femelle. Mais là il ne put s’empêcher de sursauter. La maîtresse d’arme venait tout bonnement de menacer sa virilité naissante. Il eut un mouvement de recul de quelques centimètres, les mains en appui sur le sac de grain au cas où il devrait de nouveau esquiver une attaque plus directe encore. Ce n’était vraiment pas des façons d’entrer en contact avec quelqu’un qui s’était, montré fort civil jusqu’à présent. Non ?

Pourquoi ne fut-il pas surpris en découvrant le visage pale de celle qui jouait avec lui à celui qui serait le plus prudent ? Enfin, j’ai bien qui qui jouait, car par sa dernière trouvaille elle avait visiblement changé de jeu et celui qui venait de commencer devait s’appeler quelque chose comme « Je suis plus forte que toi alors pas de bêtise!".
S'il ne fut pas surpris c'est sans doute parce que ces derniers temps, il lui semblait avoir affaire avec une majorité d’Elfe blancs. Le comble pour un Elfe Noir sur le territoire des Elfes Noirs !

Les questions embarrassantes commençaient à s’abattre sur le malheureux « barde » et il lui était facile de savoir ce qu’il devait répondre s’il voulait rester de ce monde. les réponses qu’elle attendait n’étaient certainement pas un « non » et vu le caractère devenu soudain ombrageux de la dame il valait mieux ne pas la contrarier. Heureusement que cela correspondait à la vérité, plus ou moins selon qu’elle parlait de l’une ou l’autre de ces créatures.

Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, rappelons que notre jeune espion s’est retrouvé à devoir sortir une Elfe Blanche de la prison du » Chef » et que par la suite il faisait la connaissance de la sémillante Lilith, elle aussi de ce peuple bien que charmante.

Le menton toujours dans la main de son hôte il articula tant bien que mal

« Et bien très chère, je ne me vois pas refuser votre invitation donc vous devez bien être la personne avec qui j’ai rendez-vous, quoi qu’en général je choisisse des personnes moins… vindicatives ? »

Le trait d’humour n’était peut-être pas le mieux venu étant données les circonstances, mais il était urgent de détendre l’atmosphère et surtout la porte-lame… En outre ce n’était pas vraiment lui qui avait choisi puisque c’était lui qui avait été convoqué comme le rappelait si bien la peau pâle. Guettant une réaction dans les yeux (« Wahou !, Ezrhyl, tu as un petit problème avec les yeux de ses dames !") de la tigresse qui venait de tomber le masque, il leva un doigt hésitant comme le mauvais élève qui craint de donner une mauvaise réponse et il reprit.

« Et si je puis me permettre, on ne me considère plus tout à fait comme un enfant »

* Ezrhyl, mon ami, tu cherches les ennuis*

Mais il commençait à en avoir assez d’être considéré comme un plus jeune qu’il n’était !... il y avait des signes métaboliques qui ne trompaient pas et qu’il était assez content de pouvoir constater jour après jour et indiquaient qu’il avait quitté le monde de l’enfance et ce n’était pas parce qu’il n’avait pas encore la taille adulte qu’il fallait confondre… D’autre part ses activités l’avaient assez fait mûrir pour qu’il n’ait plus depuis un certain temps l’insouciance des enfants.

Avant qu’elle ne se mette en colère et ne décide que le temps qui lui était imparti pour fouler cette terre il ajouta en toute hâte tout en dégageant son visage de l'emprise de la main de Sewiel.

« Et en effet j’ai rencontré une Elfe blanche »

Il osa un sourie d’apaisement attendant le verdict de la guerrière à la réception de ses réponses. Essayant de garder dans sa vision marginale la lame qui avait menacé son passage dans le monde des hommes quelques secondes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Lun 18 Aoû - 19:54

«  Vindicative ?! » S’étonna Sewiel. On lui avait dit beaucoup de choses sur son caractère mais jamais ô grand jamais, on ne l’avait traitée de vindicative. C’était une première ! L’enfant en profita pour se libérer de son étreinte.
Elle préféra ne pas relever sur le « je ne suis plus un enfant » et se concentra sur la dernière réponse. Celle qu’elle attendait !

« Bien… décris-la-moi ? » demanda Sewiel.

Maintenant qu’elle avait la quasi-certitude que ce petit était l’elfe qu’elle attendait, elle se sentit plus sereine et rangea sa lame dans son fourreau.

« C’est que vois-tu, je veux être sûre que nous parlons bien de la même personne ! »

Test ultime ! Si la description ne correspondait pas à l’elfe qu’elle recherchait alors cela voudrait dire qu’Ezrhyl l’avait menée en bateau. Auquel cas, elle ne lui ferait pas de cadeau et lui ferait passer l’envie de se payer sa tête !
Sewiel dégrafa sa cape qui l’encombrait et s’étira pour dégourdir ses muscles qui commençaient à s’endolorir.

« Alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mar 19 Aoû - 10:39

Vindicative oui en effet. qu'est-ce qu'elle croyait? Que 'on pouvait planter sa lame dans l'entre jambe des gens et les menacer et en plus paraître aimable et sereine? Décidément les mœurs des Elfes Blancs avaient bien changés. eux qui se targuaient de délicatesse, de finesse...

Problème, de quelle elfe blanche parlait-elle? L'inconnue de la prison ou la belle Lilith? Il ne tenait pas finir embroché au bout de la lame de cette elfe pas commode du tout apparemment. Tu parles d'une entrevue, cela tournait plutôt à l'interrogatoire serré!...
S'il n'était pas animé du désir de faire avancer son enquête sur cette sombre affaire, il regretterait de se trouver là. Maisq depuis le temps qu'il cherchait et agitait ses réseaux en vain, ce n'était certes pas une occasion à manquer.

Mais revenons à la description. S'il lui parlait de Lilith et que ce n'était pas la bonne, il pouvait être sûr que ça allait mal finir pour lui. Le jeune espion ignorait que les deux belles se connaissaient. Au contraire s'il parlait de l'inconnue emprisonnée, s'il se trompait, cela serait un moindre mal, au pire elle voudrait le remercier de sa sollicitude à l'égard d'une de ses congénères et s'il avait mis dans le mille, il ne risquait rien normalement de fâcheux.
Le second problème ,c'est que lorsqu'il lui révélerait qu'elle était décédée, il risquait bien de faire les frais de cette information. Mais ne hâtons rien. elle voulait une description, et bien soit. Il rassembla tous les détails qui lui restaient l'infortunée, qu'il avait tout de pu observer sur la plage de galets après leurs chute du haut de la fenêtre et leur descente des rapides...

"Hum... Et bien c'est une Elfe Blanche, plutôt grande, un peu comme vous, blonde comme vous mais les cheveux très longs et un peu ondulés bien que dans une prison la coiffure. Par contre à votre différence elle était en robe, rouge, pas en armure et évidemment pas armée. Ses yeux... Ses yeux étaient bleu très clair. Signe distinctifs..."

Il hésita il aurait bien ajouté martyrisée, mais c'était jouer avec le feu et ce n'était pas le moment d'en rajouter avec la maîtresse d'armes.

"... néant à part peut être....
... un grain de beauté dans le bas du dos, mais je ne sais pas si vous étiez assez intimes pour connaître ce détail..."


Il sourit satisfait des souvenirs qui lui étaient revenus.

"Alors? J'ai juste?"

*Encore de l'humour mal placé tu ferais mieux de te taire parfois!*

Avec une certaine confiance il attendait néanmoins le verdict de la guerrière. de plus e plus il se disait qu'il avait choisi la bonne description, mais les femmes réservent tant de surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Lun 25 Aoû - 19:53

Durant le laïus sur le physique de l’elfe blanche, Sewiel était restée silencieuse. Pire, plus Ezrhyl devenait précis, plus la guerrière semblait se décomposer. Elle avait même fini par croiser ses doigts et poser son menton dessus pour empêcher ses mains de trembler ! Non seulement il avait vu juste mais il ne savait pas à quel point !

« Oui, c’est elle ! » répondit Sewiel avec une voix qu’elle ne reconnut pas.

« Et maintenant, où est-elle ? Il faut que je la voie ! »

L’elfe blanche se dressa d’un bond. Elle était devenue nerveuse. Elle arpenta la grande en long et en large, trouvant que l’enfant mettait beaucoup trop de temps à répondre à ses questions ô combien simples. N’y tenant plus, Sewiel finit par saisir Ezhryl par le revers de col.

« Où est-elle ? Réponds ! Elle va bien au moins ? »

Elle relâcha sa prise aussi brusquement qu’elle l’avait empoignée, prit une profonde inspiration et s’éloigna de quelques pas pour aller s’appuyer contre un montant de la bâtisse. Son pied tapotait le sol avec impatience. Ce petit jeu n’avait que trop durer, elle voulait savoir… elle devait savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mer 27 Aoû - 10:09

Le regard du jeune espion ne pouvait pas ne pas remarquer la décomposition qui affectait l’Elfe blanche en face de lui. Elle, si sûre d’elle et menaçante il y avait encore quelques secondes semblait submergée par l’émotion. Il ne savait pas trop si c’était bon ou mauvais pour lui. Bon pour l’instant car elle semblait en oublier son épée mais les émotions vous font parfois faire des choses parfois… Cela dépendait de la nature de l’émotion et de son motif.

Ses cellules grises se mirent à fonctionner à toute allure alors qu’il finissait son descriptif.

*Qu’est-ce que j’ai dit qui l’a mise dans un état pareil ? C’est juste une description. La description d’une Elfe blanche comme elle… Bon d’accord mais c’est une guerrière elle en a vu d’autres… A moins que … A moins que cette Elfe ne soit une proche !*

L’esprit et le sang du barde ne firent qu’un tour. Il avait dit sans s’en rendre compte, « un peu comme vous »…

*Bon sang ! Deux sœurs ?*

Le point d’interrogation était presque de trop, plus il regardait Sewiel, plus il était persuadé qu’il avait vu juste. Et là, ce n’était pas bon du tout ! Qu’attendre d’une personne qui apprend que vous êtes mêlés de près ou de loin à la mort de sa sœur ? Qu’elle vous découpe en rondelles certainement ou en tout cas à rien de sympathique. Il en venait à regretter de ne pas avoir décrit Lilith.

Pour mettre un point final à son incertitude, la voix blanche de la maîtresse d’arme finit de l’inquiéter. Il s’était mis dans ce beau drap et il devait maintenant penser à sa survie. Heureusement son interlocutrice lui fournit le premier pas pour prendre ses distances. Elle avait crié plus que posé sa question et Ezrhyl feignit la surprise et bascula en arrière jambes par-dessus tête et se retrouva derrière son sac e grain avant de se relever sans hâte, mais déjà à deux mètres de sa supposée future agresseurs. Cela pouvait au moins lui laisser un peu de marge de manœuvre. Il se frotta les manches et les postérieur pour en ôter la paille et la poussière pour prendre quelque secondes, afin de choisi les mots qui n’allaient pas aggraver les choses.

Mais comment annoncer la disparition de quelqu’un à ses proches et ajouter qu’elle avait dérivé dans le courant et possiblement servi de nourriture aux poissons ? Fort heureusement, tout à ses questions la malheureuse sœur, semblait ne plus beaucoup faire attention à lui, arpentant la grange, seules les réponses emblaient l’intéresser et non celui qui allait les formuler et qui commençait à se détendre un peu, même si cela aussi pouvait changer…

*He ! Mais je n’ai encore rien dit !*

Il n’avait pas anticipé qu’elle se jetterait sur lui avant qu’il ait répondu à ses questions et voilà comment après une subtile manœuvre de repli, il se retrouvait de nouveau la merci d’une guerrière armée jusqu’aux dents. Son soulagement n’eut d’égal que l’angoisse apparente de Sewiel, lorsqu’elle le relâcha et s’éloigna de lui.

Il se garda bien de formuler le moindre reproche mais fit encore un pas en arrière en remettant ses effets en place avant de se décider enfin à répondre. Il ne trouva pas d’autre issue que de répondre à toutes ces questions par une autre question, manœuvre qui avait déjà fait ses preuves, à condition de poser la bonne question.

« Vous ne voulez pas savoir comment je l’ai rencontrée »

Il avait failli dire « comment j’ai rencontré votre sœur » et s’était ravisé in extremis.
Il releva les yeux vers l’Elfe Blanche qui n’avait jamais mieux mérité son qualificatif qu’à cet instant, pâle qu’elle était devenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mer 3 Sep - 18:54

Tout à ses préoccupations, Sewiel ne remarqua pas les manœuvres de recul de l’elfe noir. A vrai dire, même si cela avait été le cas, elle n’en aurait eu que faire. Tant qu’il avait une langue pour répondre et elle des oreilles, la distance importait peu ! Mais au lieu d’avoir enfin les renseignements désirés, elle eut droit à son tour à une question. Sewiel claqua sa langue, signe manifeste de son agacement. Tout cela ne lui ressemblait guère mais l’enjeu était de taille alors… au diable la bienséance !

« Conduit-moi plutôt jusqu’à elle ! » commença la dame dont la voix avait repris un semblant de normalité. « Tu auras tout le temps de m’expliquer le pourquoi du comment en route ! »

Elle quitta son pilier et s’avança vers la porte de la grange sans savoir qu’en faisant cela, elle coupait la retraite du jeune elfe noir.

« Parce que je suppose que si elle n’est pas avec toi, c’est que tu l’as mise en sécurité, non ? »

Sewiel était à mille lieux de se douter du destin tragique de celle qu’elle recherchait et c’était mieux ainsi car, à cet instant, elle n’aurait su dire de quelle manière elle réagirait en apprenant une mauvaise nouvelle. Elle ajusta donc son épée le long de son flanc, attrapa sa cape au passage et la déposa sur ses épaules.

« Amène-moi jusqu’à elle ! Il devient urgent que je lui parle et je ne peux m’éterniser en ces lieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes
avatar

Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mar 16 Sep - 19:55

La belle guerrière finissait de perdre son self contrôle. Elle assaillait le jeune espion de questions et d’injonctions auxquelles il n’était pas très pressé de répondre étant donné l’état dans lequel elle se trouvait… Eviter de répondre n’était pas des plus conseillés non plus si l’on en croyait l’agitation qui grandissait en elle. Dernier échappatoire était de différer les réponses le temps que Sewiel se trouve plus calme et apte à entendre la cruelle vérité. L’urgence était toujours de se tenir hors d portée de la lame vengeresse tout en donnant le plus satisfaction possible à celle qui se trouvait à l’autre bout…
Il se mit donc en devoir de ranger ce qu’il avait sorti de son sac sans répondre pour l’instant trop directement à des questions qui n’étaient somme toute que des questions rhétoriques car elle ne voulait sûrement pas entendre une autre réponse que celle qu’elle proposait… Dans sa tête il cherchait à toute allure comment il parviendrait à dire la vérité sans voir arriver par la même occasion sa dernière heure. Il remit son maigre bagage en place avant de se diriger vers la porte de la grange. Il ouvrit faisant pénétrer le soleil dans la grange. Ses rayons interceptèrent la poussière que les pas de lionne en cage de l’Elfe blanche avaient soulevée.

« Très bien ! Je vais vous mener où je l’ai laissée. »

Ou l’art de dire la vérité sans contrarier son interlocutrice.

« Il faudra cependant marcher et s’approcher de la capitale. Cela ne vous pose pas de problème ? »

Il n’attendit pas la réponse et se dirigea vers l’orée de la forêt toute proche, les plus sombres pensées sur son avenir en tête.

*Bon sang Ezrhyl ! Tu t’es mis dans de beaux draps !*

Il s’engagea cependant résolument dans les sous-bois avec le pas le plus léger possible. Léger, certes pour un Elfe cela tombait sous le sens mais aussi léger d’attitude, comprenez, naturel, désinvolte, bref de celui qui n’a rien à cacher ni à craindre et pour le jeune espion sous la menace d’une épée de Damocles c’était une gageure.

Ils atteignirent bientôt un sentier qui prenait la direction de la capitale, l’adolescent devant se retenant de se retourner pour vérifier que l’épée de la femelle était toujours au fourreau. Au bout de quelques centaines de mètres, il osa introduire ce qui devait se poursuivre comme le récit de sa malheureuse aventure en compagnie de celle qu’il soupçonnait comme étant la sœur de sa rencontre du jour.

« Le jour où j’ai rencontré cette personne, on m’avait donné pour mission de me rendre dans les geôles de notre chef. D’ordinaire, j’évite ce genre d’endroit, mais la curiosité a été plus forte que ma prudence »

*Pour débuter ce n’est pas trop mal. Ca plante le décor sans en dire trop*

Il poursuivit encouragé par ce premier succès.

« Je ne avais pas du tout ce que j’allais y trouver. Je savais juste qu’il ne valait mieux pas se faire prendre. La trahison n’est pas très bien vue chez nous »

Il se retourna pour évaluer l’impact de son histoire sur sa suivante, mais son visage fermé l’incita plutôt à se taire.

*Bon, si elle ne te demande plus rien, tu ferais mieux de te taire…*

Il écarta quelques rameaux qui se tendaient au travers de la piste qu’ils suivaient en gardant le silence.
Mais sa curiosité fut une nouvelle fois plus forte.

« Mais vous ne m’avez pas dit qui est cette personne… »

Curieux, mais pas inconscient. Il avait soigneusement évité d’employer l’imparfait pour parler de la défunte. Patiemment il attendit une hypothétique réponse de Sewiel. Elle ne semblait pas très douée pour les conversations à part pour donner des ordres et poser des questions plus que directes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Face à face champêtre   Mer 24 Sep - 19:35

Enfin les choses semblaient bouger dans le bon sens. Sewiel regarda Ezrhyl ranger calmement ses possessions dans son sac. A cet instant, elle était loin d’être la personne habituellement stoïque qu’elle était et enviait presque le jeune elfe d’avoir su le rester face à son agacement.

« Aucun souci ! J’ai l’habitude de déambuler hors des sentiers battus ! » Répondit l’elfe blanche avant de se mordre la lèvre comme une enfant prise en faute.

Côté discrétion, elle repasserait ! Elle qui avait pour principe d’avoir toujours un coup d’avance sur les autres, voilà qu’elle divulguait des infos certes anodines mais qui seraient susceptible de lui porter préjudice. Elle suivit donc Ezrhyl en silence à l’extérieur. Le soleil l’accueillit et Sewiel tendit son visage à la caresse bienfaisante de l’astre. Ce simple contact lui redonna un coup de boost !

Zigzaguant entre les buissons et les arbres, elle poursuivit son chemin à la suite de l’enfant. Elle n’avait pas la moindre idée de la direction empruntée. Ce ne fut que lorsqu’elle aperçut dans le lointain les flèches métalliques d’une ville qu’elle comprit qu’ils approchaient probablement d’Eryndûr. Sewiel fronça les sourcils et lança plusieurs coups d’œil aux alentours, juste au cas où !
Elle fut tirée de son inspection par une question pour le moins sensible.

« Mais vous ne m’avez pas dit qui est cette personne… »

Le maitre d’armes stoppa net sa progression. Tous ses sens en éveil, elle scruta Ezrhyl, tentant de savoir ce qu’il avait derrière la tête. Finalement, elle décida de foncer dans le tas.

« Jusqu’à présent, tu ne m’a pas encore dit où se trouvait Isiwen et voilà qu’on aperçoit les toits de ce que je suppose être Eryndûr, non ? »

Elle porta la main sur le pommeau de son épée par simple prudence.

« Maintenant, tu vas me dire où l’on va et pourquoi Isiwen n’est pas avec toi ? Je ne ferai pas un pas de plus tant que tu n’auras pas répondu ! … Et s’il te venait à l’esprit de me duper, sache que ton jeune âge ne t’épargnera pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face à face champêtre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à face champêtre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Mission III : face à face (seconde vague)
» Sans malice et Kakakok; Un Face à face
» Face à face [PV]
» Speed Dating

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aranarth Edhellen, la terre des elfes :: Eryndûr, capitale des elfes noirs :: Aux Alentours :: Les Montagnes-
Sauter vers: