AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pietonner et piétiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Pietonner et piétiner   Sam 1 Mar - 7:07

"Tenez Madame, je crois que vous avez perdu ceci..."

Il avait accompagné sa remarque d'un large sourire et tendait une bourse rebondie à une dame dont la mise ne laissait aucun doute sur sa classe sociale. Une membre de l'aristocratie à n'en pas douter.
Cette dernière regarda tour à tour le jeune Elfe et la bourse comme une poule qui aurait couvé un canard, se demandant sans doute comment l'une se retrouvait dans la main de l'autre.
Elle ne le saurait jamais mais Ezrhyl avait aidé un peu la chance en introduisant sa main agile dans ses effets. Mais dans ce cas pourquoi la lui rendre?
Premièrement parce qu'il n'était pas aux abois financièrement et deuxièmement ce genre d'action "désintéressée" avait parfois pour effet de créer des liens de reconnaissance et donc d'étoffer le réseau du jeune espion, mais Chut... En effet, l'adolescent avait bien besoin de se faire de nouvelles relations.
Abrité depuis quelque jours par une courtisane ou tout au moins par son intermédiaire, il était occupé par son idée fixe et tendu vers le seul but d'en savoir un peu plus sur ce qui se tramait dans l'entourage du "chef" Après avoir fait le guet devant sa demeure, il en avait vu sortir plusieurs fois cette lady et avait décidé de tenter sa chance auprès d'elle... Le jour était encore jeune et les malfrats de tout poil avaient pour la plus part songer à gagner un repos bien mérité, seules de petites frappes se fondaient encore un chemin au milieu de la foule qui grossissait en quête de bonnes affaires sur le grand place, sorte de lieu de cocagne pour les commerçants et autre pickpocket... Lui même avait adopté une mise sobre mais élégante, au diable les tenues de camouflage ou trop ostentatoire! La modestie de bon goût faisait loi pour ce qu'il entreprenait aujourd'hui...

La jeune lady finit par adresser un sourire reconnaissant...

"C'est bien à moi. Qu'est-ce que je peux être maladroite!
__ Ne vous tourmentez point, c'est un plaisir de venir en aide à une dame de votre qualité"


Vous l'aurez compris chacune de ses paroles avait double sens.

"Et une chance pour les étourdies de ma sorte de tomber sur des personnes désintéressées telles que vous...
__ Vous auriez bien compris que je la garde si j'avais été dans le besoin, mais heureusement pour moi, il n'en est rien"

Il adressa un sourie complice à sa rencontre de fortune qui eut un petit rire charmant, semblant goûter son humour.
La main sur la poitrine, il s'inclina pour prendre congé tout en espérant une suite ou alors tous ses efforts eussent été vains. Heureusement comme il se détournait, elle posa sa main sur son avant bras.

"Il me serait agréable que vous ne disparaissiez pas définitivement. On rencontre tellement peu de personnes intègre de nos jours... Je donne une petite réception chez moi demain soir. Je serais ravie de vous y voir Mon Seigneur...
__ Rien de tout cela Ezrhyl tout simplement.
__ Ezrhyl Votre nom mérite d'être connu."


Il secoua la main modestement.
"Pensez-vous... Je n'ai pas de talent qui le justifierait, mais votre invitation sera un honneur pour moi..
__ Venez accompagné si vous le souhaitez..."


Elle tournait déjà les talons et ne pouvait pas deviner le sourire vainqueur que le jeune espion laissait se dessiner sur son visage.

*Accompagné?.... Bonne idée et parfait alibi. Encore faut-il trouver quelqu'un à ...*

Il ne fallait pas plus de temps à notre jeune Elfe pour se mettre en quête de la dite personne.
Après tout, la grand place n'était-elle pas le meilleur endroit pour touvre n'importe quelle personne de tout horizon? entre les échoppes, les allées étaient bondées de badauds de tout poils, le plus dificile serait de choisir, mais pour cela Ezrhyl faisait confiance au hasard. Après tout il avait toute la journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Sam 8 Mar - 23:52

Lilith soupira. Elle commençait à se faire une raison : elle ne dormirai jamais dans un lit très longtemps. A peine arrivait-elle quelque part, qu'on lui disait d'aller espionner ailleurs ! Ne se rendait-elle pas compte à quel point cela étant épuisant de voyager ? Surtout dans la forêt, où tout se ressemblait et qu'allait tout droit la faisait revenir à son point de départ. Mais bon, Lilith était incapable de refuser une demande de Sewiel. Ou plutôt, on ne lui avait pas vraiment laissé le choix ! Elle était la personne la plus appropriée car elle passerait presque inaperçue là-bas avec sa couleur de peau, lui avait-on dit. N'était-ce pas juste une autre façon de lui dire qu'elle n'avait aucun raison valable de refuser ?
Lilith était arrivée il y a quelques heures et la journée ne commençant qu'à peine, avait fait une croix sur ses envies de lit douillé pour se concentrer sur de la recherche. C'est qu'elle ne venait pas à Eryndûr pour du tourisme ! On lui avait demandé de retrouver un objet de très grande valeur. Et ayant perdu assez son chemin de temps pour venir ici, l'elfe décida d'entamer ses recherches dès maintenant. En fait, elle voulait vite rentrer. C'était sa première fois dans le territoire des elfes noirs et elle ne s'y sentait pas très à l'aise. Pourtant elle avait déjà côtoyé des elfes noirs, et avait l'habitude d'être fixée. Elle haussa les épaules et alla se poser quelque part. Après tout, peut-être que la fatigue altérait un peu ses sens.

Dos contre un mur, Lilith observait. Et quel meilleur sujet d'observation que des elfes noirs dans leur habitat naturel ? Surtout sur une grand place, avec sa grande diversité d'espèce : pickpockets, arnaqueurs, innocents, et de temps en temps de merveilleuses poules aux œufs d'or, enfin, encore faillait-il savoir comment les exploiter. Et heureusement pour Lilith, tirer profit des gens était sa spécialité ... La plus part du temps.
Lilith avait toujours aimé les grand places, y ayant grandit, c'était son terrain de jeu favoris lorsqu'elle était gamine. Alors évidemment, cela l'amusait de voir des voleurs en herbes en pleine action. Mais son attention fut détourné par une poule aux œufs d'or ayant entré son champs de vision. Les habitudes de son ancienne vie étant toujours là, l'exilé ne pu alors s’empêcher de suivre du regard une jeune aristocrate.

* Tss vous savez vraiment pas y faire, si y'a bien quelqu'un a détrousser c'est c'te demoiselle … D’ailleurs c'est pas prudent pour quelqu'un comme toi de se promener ici, tu sais … Oh ! *

Assistant à une scène intéressante, Lilith sourit. Malgré ce qu'elle pensait, il ne semblait pas n'y avoir que des amateurs. Mais le plus intéressant était encore à venir ! Car le jeune garçon qu'elle venait de surprendre à détrousser sa poule venait juste de lui rendre ses œufs volés. Attisant sa curiosité, Lilith décida de se rapprocher discrètement pour entendre ce qu'ils se disaient. La jeune elfe arriva en milieu de conversation certes, mais fut ravie de ce qu'elle entendit.

* Une réception ? D'une aristocrate ? Exactement ce qu'il me fallait ! Ne suis-je pas chanceuse ? … Mais elle n'a pas dit où ! Que faire ? Allez la voir ? Non ce serai trop suspicieux. Bon alors, le gamin … *


Alors qu'elle regardait les deux individus s'éloigner pendant qu'elle réfléchissait, Lilith se tourna et se dirigea vers Ezrhyl, bien décidée à devenir sa partenaire ! Elle participerai à cette réception, et cela même si elle devait finir par menacer l'enfant.
N'ayant pas vraiment de plan en tête, l’exilé se contenta de faire ce qu'elle savait faire de mieux : charmer et mentir. Après tout, même les enfants étaient sensible à la séduction, surtout ceux en pleine puberté ! Ayant atteint sa cible, elle le bouscula assez violemment pour le faire tomber.

« Oh ! Je suis vraiment désolé ! Est-ce que ça va ? Je ne t'ai pas fait mal ? »

S'inquiéta-t-elle faussement avant de lui tendre la main pour l'aider à se relever.

« Pardon, on m'a bousculée et …. »


La jeune elfe regarda nerveusement autour d'elle, comme si elle n'était pas habituée à la foule. Puis, elle plongea ses yeux azur dans ceux du garçon. Allait-il au moins rougir ? Se demanda-t-elle, amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Ven 14 Mar - 9:55

*Bien trop de monde sur cette place!*

Ce fut la première pensée qui arriva au jeune Elfe alors qu'il se sentit projeté au sol. Heureusement habitué à devoir tomber, il enroula sa chute ce qui lui évita les ecchymoses et autres écorchures que son agresseur aurait provoquer chez n'importe qui d'autre.
Décidément on ne pouvait, vaquer à ses occupations sans risquer de se faire malmener ou même détr.....
Le deuxième réflexe fut donc de vérifier par un rapide inventaire qu'aucun objet n'avait fait l'objet de convoitise. ce n'est pas qu'il transportait une fortune, mais être victime d'une larron alors que lui même... Bref vous conviendrez avec moi que cela aurait été un tantinet humiliant. Ceci fait se relever ne prenait qu'une fraction de seconde surtout que...
... une main secourable et jolie, il fallait bien l'admettre se proposait de l'aider. Pourquoi refuser une telle aubaine? D'un bon alors il se retrouva sur ses pieds avant de savourer l'inquiétude de la maladroite puisqu'elle l'avouait elle même.
Époussetant ce que le pavé avait bien voulu laisser s'incruster dans ses vêtements, heureusement juste un peu de poussière, il se contenta de la rassurer sans même la regarder.

"Ne vous inquiétez pas... Tout va bien"

Alors seulement, il leva les yeux sur ce qui ne pouvait être qu'une nunuche, fille à papa et il rencontra un abîme d'azur. Ezrhyl élargit son champ de vision envahi par les yeux limpides qui...
Comment dire? La première pensée qui aurait pu venir était qui manquaient de distance. Et c'était bien cas. depuis quand on se permettait de planter à bout portant un regard aussi bleu dans les mirettes du premier venu? Premier venu encore bien innocent en matière de regard féminin...
Le reste de la demoiselle était à l'image de son regard: un peu trop à son avantage pour un jeune Elfe sans expérience en ce domaine il devait bien l'avouer. Et le jeune espion de se racler la gorge et de chasser un léger far avant de la considérer de façon plus... enfin moins... C'était très embarrassant et il devait au plus vite recouvrer une posture plus professionnelle.
Heureusement, les quelques jours à côtoyer Dinh, courtisane peu avare de ses charmes lui avaient servi d'entraînement... Non qu'on puisse comparer le physique ostentatoire de son ex partenaire avec la beauté plus naturelle de la nouvelle venue, mais le jeune espion avait appris au moins à paraître blasé ce qu'il ne pouvait prétendre à l'égard de l'apparition que le hasard avait placée sur son chemin.

Hasard? Vous avez dit hasard? Reconsidérant la jeune Elfe, Ezrhyl revenu de sa première surprise affronta de nouveau les portes de l'âme de l'envoyée du hasard et derrière ses portes ne pouvait se dissimuler complètement ce qui pour le moins pouvait se nommer malice voir plus.
Aussitôt une alarme se mit à tinter dans l'esprit du jeune espion.

*Attention danger!*

Rien de tel pour faire reprendre ses esprits à notre adolescent que l'odeur d'un péril embusqué. Voilà qui devenait intéressant et ses vieux réflexes reprirent le dessus.

*Hum! Cette fille m'est totalement inconnue...
Avec un teint pareil je m'en souviendrait...
Pourquoi m'aurait-elle pris pour cible?
Sbire du Grand Chef?*

"Ne vous excusez pas. Cela arrive tout le temps en des lieux aussi fréquentés..."

Elle voulait jouer? Et bien jouons! On allait bien voir où elle voulait en venir. Et qui sait, s'il se débrouillait bien il se servirait autant d'elle qu'elle ne souhaitait le faire à ses dépends...

*Si ça se trouve tu te fais des idées.
Le hasard existe aussi*


Il ne croyait guère à cette dernière pensée, mais l'adolescence se croit toujours à l'abri et la beauté de la dame ne s'associait pas tant que ça au mal. Vous l'aurez compris, Ezrhyl était tiraillé entre la nécessité de se montrer circonspect et le charme qui se dégageait de sa rencontre matinale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Dim 30 Mar - 21:00

Lilith fut un peu déçue. Elle qui s'attendait a voir le garçon balbutier et rougir, réussit seulement à le mettre un peu mal à l'aise et à le faire se racler la gorge. Elle voulut presque remettre son charme en question. Mais à bien y réfléchir, peut-être que le gamin était encore trop jeune pour apprécier sa séduction, ou bien peut-être faisait-il partit de ces enfants un peu trop « innocent » pour leur âge. Enfin, le fait était que la réaction de l'enfant l'amusa, certes, mais pas autant qu'elle l'aurai souhaité. A bien y penser, ce n'était peut-être d'ailleurs pas plus mal ! Car, si elle devait devenir sa « partenaire » pour le bal et que celui-ci était troubler par le seul fait d'être à coté d'elle, cela aurait pu rendre la chose difficile... mais amusante. Elle se sentait un peu mitigée quand à la réaction de l'enfant.
La deuxième réaction que Lilith eut fut de la surprise. Ce qu'il était polie ! S'étonna-t-elle. D'autant plus, quand elle le comparait aux autres gamins de son âge ou à comment elle était elle-même lorsqu'elle était plus jeune. Dire que le dernier gamin qu'elle avait croisé était arrogant et profiteur, cela avait vraiment fait un choc à l'exilé que celui en face d'elle soit si bien élevé.

Elle lui répondu par un beau sourire.

« C'est quand même de ma faute, désolé. »

Bon, elle avait réussit à l'aborder maintenant elle ne pouvait pas le laisser s'échapper ! Il fallait vite qu'elle trouve quelque chose pour maintenir la conversation et tout ça en restant naturelle. Alors qu'elle regardait l'enfant dans les yeux d'air air navré, intérieurement son cerveau tournait à plein régime pour trouver une excuse valable et plausible. Puis, après un cour silence :

« Si tu n'est pas pressé, je peux te payer un petit truc à mangé pour me faire pardonner. »


Finit-elle par dire en esquissant un sourire. Si cela pouvait lui permettre de passer un peu plus de temps avec l'enfant pour pouvoir l'embobiner, quelque pièce n'était pas cher payer. Puis, il faut dire que Lilith ne s'était jamais trouvé à cour d'argent, elle trouvait toujours une âme charitable pour lui payer ce qu'elle avait besoin.

Toutefois, le problème avec les gosses c'était leur manque de maturité. Ils pouvaient appeler un belle jeune femme une « vieille peau » juste car elle était plus âgé qu'eux. Alors, savoir si la garçon allait accepter son invitation ou non était une sorte de pari.

* Bah, j'aurai qu'à insister au pire ! Il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions ... *

Après tout, son but n'était pas de forcément devenir sa partenaire « aujourd’hui », mais seulement de réussir à gagner assez sa confiance pour pouvoir arriver à ses fins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Sam 10 Mai - 9:43

Décidément, les chose allaient très vite et peut être même un peu trop vite. Cette fille abondait trop facilement dans son sens et cela se présentait bien trop bien.
Ce qui était encore plus dangereux c'est qu'il le voyait et le sentait aussi, son physique plus qu'avantageux pouvait embobiner n'importe qui, lui le premier...
Par contre il le voyait bien elle le prenait pour plus jeune qu'il n'était et peut être ne se méfiait-elle pas assez de lui. Jeune sans doute mais sorti des langes depuis un bon bout de temps tout de même...  L'adolescence l'amenait doucement aux portes de l'âge adulte.
La brunette n'avait pas eu encore l'occasion d'élever de progéniture, mais il était temps de revenir à ce qui devait retenir ses pensées et en premier lieu la proposition top honnête de la souriante beauté. Tellement honnête qu'elle ne s'était même pas présentée.
Il était temps de réparer cet oubli et de remettre les convenances à l'ordre du jour.
Maintenant tout à fait remis de ses premières surprises, le jeune espion inclina dignement le buste, la main sur le cœur.

"Je manque à tous mes devoirs, je ne me suis pas présenté...
Ezrhyl pour vous servir."


Il se redressa, un léger sourire enjôleur au coin de des lèvres. De ce genre de sourire que seule l'innocence fait arborer aux galopins face à leur mère même lorsqu'ils se sont rendus coupables des coups les plus pendables.

"Je ne suis pas pressé en effet, mais c'est à moi de me faire pardonner d'avoir entraver votre course et si ma compagnie ne vous est pas insupportable je serai ravi de partager une collation en votre compagnie"

Toujours se mettre en position basse pour arriver à ses fins dans les parties de cache cache. Il n'était pas certain ensuite que le jeune Elfe ne se lasse pas de ce jeu et ne décide de jouer carte sur table avec la trop belle inconnue. Après tout lorsque chacun sait ce que veut l'autre et ce qu'il est en droit d'attendre ou pas de son partenaire, les choses sont plus claire et parfois moins dangereuses quoi que...

Joignant le geste à la parole, il tandis le bras à l'inconnue en guise d'invitation à le suivre.

"Je connais une petite auberge non loi d'ici qui pourra se vanter d'avoir accueilli une étoile en votre personne"

Ce n'était pas que de la flatterie. Elle était vraiment envoûtante cette apparition de hasard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Sam 17 Mai - 21:47

Lilith fixa l'enfant, stupéfaite. Elle le savait polie mais en plus de cela il était très bien éduqué ! L'elfe blanche commençait à comprendre comment il avait pu si facilement s'attirer les faveurs de la jeune aristocrate. Il ne semblait pourtant pas d'être de si bonne famille. Étrange.

* Quel gamin bizarre ! *


Se dit Lilith, toutefois heureuse que tout ce passe bien. Au moins elle avançait, il lui avait donné son prénom donc ils se rapprochaient. Mais n'était-ce pas un peu trop commode ? Pas d'hésitation ? De méfiance ? D'accord, elle était une femme et elle avait usé de ses charmes pour mieux le convaincre, mais est-ce qu'un enfant normal suivrai une inconnue sans se poser de question ? Peut-être était-ce le fait qu'elle n'avait jamais rencontré un enfant aussi polie, ou bien qu'elle se méfiait naturellement un peu trop des gens, mais elle trouvait tout ça trop facile. D'autant plus qu'Ezrhyl l'invitait maintenant dans une auberge qu'il connaissait !
Lilith ne trouvait pas de mot. Si le garçon avait était un peu plus âgé elle aurait pu croire qu'il essayait de la séduire. Mais ça ne pouvait pas être le cas ! N'est-ce pas ?

* Vraiment, quel gamin étrange ! Étrange mais intéressant ! *

Elle trouvait cela amusant. L'elfe blanche avait tout de même vu l'enfant détrousser quelqu'un ! Il n'était donc pas innocent ! D'autant plus qu'il avait rendu l'argent et s'était fait inviter à une réception. Il n'était pas stupide non plus ! Et voilà qu'il acceptait de la suivre sans broncher ? C'était suspect ! Il était intéressant, certes, mais c'était aussi le genre de personne difficile à contrôler et à prévoir. En fait, elle se revoyait lorsqu'elle était enfant, sauf que ce garçon était beaucoup plus futé qu'elle à son âge ! Lilith ne savait pas ce que l'enfant voulait d'elle, ni se qu'il manigançait mais t'en que cela ne lui portait pas préjudice, elle voulait bien faire semblant de n'avoir rien remarqué.

« Oh ce que tu es mignon. Ne dis pas ça tu vas me faire rougir ! Je ne suis pas si admirable ! Puis c'est vraiment de ma faute si tu es tombé. »

Gloussa-t-elle la main devant la bouche. Puis elle pris le bras de l'enfant en les déclarant dans un sourire :

« Moi c'est Lilith, bon je te fais confiance alors, allons à cette auberge ! … Mais je ne suis pas très riche, alors essaye de ne pas trop me ruiner d'accord ? »


Finit-elle sur un ton taquin.
Elle avait délibérément parlé de sa situation financière. Après quoi était-il donc ? En tout cas, Lilith avait trouvé une bonne distraction. Telle qu'elle en aurai pu oublier sa mission si elle n'avait pas été entourée d'elfe noir. Et puis elle faisait d'une pierre deux coup si elle parvenait à assister à cette réception ! Elle espérait seulement ne pas s'attirer d’ennuis. Chose qu'elle parvenait malheureusement toujours aisément à accomplir à son insu et à ses dépends. Mais la situation n'était-elle pas des plus attrayante ? Un jeune garçon dont elle devait se méfier mais étant son ticket pour peut-être acquérir des informations sur sa mission … Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas retrouvée dans ce genre de situation. Maintenant elle devait juste fait attention de ne pas se brûler les ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Mer 11 Juin - 20:36

Mignon ; mignon ! Oui peut-être, mais dit comme cela, cela pouvait finir par devenir vexant. Mais les affaires sont les affaires et ce n’était pas le moment de se montrer susceptible. Lilith puisque c’est ainsi qu’elle se faisait appeler était somme toute d’une agréable compagnie, toute réserve faite du danger qu’elle pouvait représenter, mais nous avons déjà traité le sujet…

Il sentit une certaine fierté monter en lui alors qu’elle accepta son bras. Une telle créature devait sans doute attiser la convoitise de nombreux mâles et lui devait en rendre jaloux plus d’un… Au moment où il se rendit compte de cette émotion, il se répéta la mise en garde qu’il n’aurait pas dû oublier:

*Ne perds pas la contrôle, ne perd pas le contrôle. Garde ton objectif en tête.*

Il n’eut pas besoin de forcer pour arborer son plus beau sourire alors qu’il emmenait la jeune Elfe à la peau blanche. Ils traversèrent quelques ruelles du quartier commerçant avant d’arriver devant une auberge simple mais à la mine honnête. La façade à colombage avait porte ouverte sur la rue et Le jeune espion s’effaça devant son invitée, s’inclinant pour l’inviter à entrer:

« J’espère que l’endroit sera à ton goût… »

Alors qu’elle jetait un regard sur l’intérieur, il lui emboita le pas pour, lui murmurer à l’oreille.

« Derrière il y a une terrasse sous les arbres. En cette saison, c’est ravissant… »

Il aurait pu ajouter :
« Nous serons plus tranquilles pour parler de choses sérieuses… »

Mais ce n’était pas encore le moment d’éveiller la méfiance de la demoiselle…

Vous l’aurez compris, l’endroit n’était pas inconnu à l’adolescent. Le rayon d’action de ses activités peu avouables n’était pas très grand et se limitait pour l’instant à la capitale, mais il compensait cela par une connaissance des différents quartiers et un carnet d’adresse bien fourni dans la plupart des milieux de la cité qu’ils soient interlopes ou plus recommandables… En l’occurrence, cette adresse était tout ce qu’il y avait de fréquentable. Il n’était pas de bon goût d’emmener une jeune femme dans des coupe-gorges surtout si on voulait la mettre en confiance…

Une soubrette les rejoignit bien vite alors qu’ils se dirigeaient vers le jardin.

« Bonjour messieurs-dame. La maison est ravie de vous accueillir. Puis-je vous débarrasser ? »

Il se tourna vers son invitée avant de répondre lui-même :

« Merci ce sera bien ainsi. Deux couverts en extérieur ? Ce serait possible ? »
__ Mais certainement… Veuillez me suivre »

Elle les guida jusqu’à un petit parce planté d’un hêtre et de quelques érables qui commençaient à prendre les couleurs des feux de l’automne. Sur un dallage semi naturel, près d’un petit cours d’eau qui traversait l’endroit, la serveuse leur désigna une table ronde qui attendait les clients. Non seulement le cadre était des plus agréable mais en sus, la table se tenait légèrement à l’écart et ils pourraient deviser à loisir de leurs projets respectifs sans attirer l’attention.
Ezrhyl se tourna une nouvelle fois vers Lilith afin d’obtenir espérait-il son assentiment.

« Cette table te convient-elle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Ven 18 Juil - 22:05

Lilith se laissa guider par Ezrhyl à travers les ruelles jusqu'à une petite auberge. Elle n'avait pas vraiment fait attention à la route qu'ils avaient pris, après tout le quartier n'était pas dangereux et même si elle y avait prêté attention, l'elfe aurai été incapable de refaire la route. Devant l'auberge, elle inspecta sommairement la façade. Rien d’extraordinairement. L'auberge semblait tout à fait banale. En même temps à quoi bon la piéger maintenant ? Surtout lorsque le plus intéressant sera leur discussion. Sur les mots du garçon, Lilith rentra dans la bâtiment. Là aussi tout semblait ordinaire, rien à voir avec les lieux qu'elle avait l'habitude de fréquenter. Mais l'ordinaire était une bonne chose, pensa-t-elle, alors que l'on vint lui murmurer à l'oreille. Elle se raidit de surprise. Lilith savait évidemment le garçon derrière elle, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il vienne lui parler aussi près de ses oreilles ! L'elfe blanche se tourna doucement vers Ezrhyl et lui sourit:

« Oh, ça doit être agréable. »

Et surtout calme. Parfait pour une discussion, n'est-ce pas ? … L'enfant n'était définitivement pas innocent comme il paraissait. Un autre enfant n'aurait pas fait attention au décor et se serai contenté de se dépêcher de commander quelque chose. Or, celui-ci était des plus courtois et calculateur. Il savait ce qu'il faisait ! Il semblait comme habitué à sortir avec une femme, à tel point que Lilith se serait vraiment crut courtisée s'il avait été plus âgé ! Mais vu l'âge qu'il semblait avoir, traiter une femme aussi correctement était tout sauf naturel.
Une serveuse vint les recevoir alors que Lilith fixait Ezrhyl du coin de l’œil et les accompagna à une petite table légèrement à l'écart.

« C'est parfait ! »

Répondit Lilith, puis elle jeta un coup d’œil autour d'elle avant de s’asseoir.

« Tu avais raison, c’est vraiment ravissant !... Parfait pour un rendez-vous ! »


Lui sourit-elle alors qu'elle levait les yeux pour les plonger dans ceux d'Ezrhyl. Elle était quand même un peu vexée de le voir si peu troublé alors qu'une belle créature comme elle se trouvait en face de lui ! Elle ne pouvait donc pas s’empêcher de la taquiner.
Elle croisa ensuite les jambes et pris le menus dans les mains.

« Vu que tu connais cette auberge, tu as quelque chose à me recommander ? »


Demanda-t-elle en le regardant. Lilith ne voulait pas brusquer la conversation alors elle démarrerai en douceur et puis maintenant elle voulait vraiment voir le visage embarrassé d'Ezrhyl. Alors autant faire durer le plaisir !
Elle remit délicatement une mèche de cheveux derrière son oreille et admira à nouveau la paysage. Puis son regard retomba sur le jeune elfe et l’exilé lui sourit en penchant légèrement la tête.

« Tu as bon goût. Même si elle est simple cette auberge est vraiment agréable. Et puis tu es toi-même très charmant … l'escorte idéal ! Tu ferai un parfait petit ami, tu sais ! »

Finit-elle en rigolant doucement. A croire que cela plaisait à Lilith de jouer avec le pauvre cœur des adolescents ! Car il fallait l'avouer, elle trouvait cela amusant. Alors si elle pouvait se divertir un peu avant d'entrer dans le vif du sujet, elle n'hésiterai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Dim 20 Juil - 18:48

Jusqu’à présent, les choses se passaient pour le mieux. La seule chose un peu inquiétante était la façon de se laisser guider de son invité et bientôt partenaire. Ce qu’il en avait vu ne lui laissait pas penser qu’elle soit stupide là elle faisait celle qui ne se doutait de rien et laissait les évènements arriver à elle. Elle gardait une bonne humeur à toute épreuve et un sourire inaltérable. Des plus charmant il est vrai, mais….Pour le jeune espion ce ne pouvait être qu’un signal d’alerte : la femme était sûrement dangereuse… Vivement qu’il puisse mettre cartes sur table…

Comme le notait Lilith, l’endroit était parfait pour un rendez-vous, il aurait précisé d’affaire en l’occurrence. Ceci dit, il ne boudait pas son plaisir d’être accompagné d’une si belle créature, même s’il essayait de bien se tenir. Il n’était pas encore adulte mais n’était plus un enfant comme certaines s’accordaient trop souvent à le penser et les courbes féminines ne pouvaient le laisser insensible surtout lorsqu’elles étaient aussi bien portées qu’aujourd’hui… Mais c’était surtout les yeux et les prunelles azur de la demoiselle qui étaient les plus difficiles à soutenir et lorsqu’elle le braquait dans les siens…
Il se racla la gorge et baissa les yeux vers le menu qu’il saisit pour se donner contenance…

« Alors qu’avons-nous aujourd’hui ?... »

Il se sentit soudain ridicule à jouer le rôle du mâle qui invite et qui est toujours sensé pouvoir recommander les meilleurs choix à son invitée. De plus, si l’auberge était correcte, voir bonne, ce n’était pas non plus un palace… Il fit cependant contre mauvaise image de lui bon cœur.

« Ce que j’apprécie le plus ici ce sont les plats de poisson. Alors si vous aimez le poisson vous devriez être comblée… »

Le jeu de la demoiselle commençait à être un peu trop évident. C’était presqu’une invitation à rompre le simulacre auquel les deux protagonistes se livraient depuis leur rencontre sur le place. Et bien qu’à cela ne tienne. C’était à lui de mener le premier assaut alors il assumait. Il referma et posa le menu de côté et braqua lui cette fois ses yeux dans ceux de la belle. Il ne savait pas trop par où commencer, mais il n’était jamais impressionner par une bonne improvisation. Il croisa les doigts, les coudes posés sur la table. Comment cela, ça ne se fait pas ?

« Bon ! Je crois qu’il est temps de passer aux choses sérieuses… »

Il laissa un ange passer quelque secondes le temps de se rendre compte du changement d’expression de son invitée, si changement il y avait, puis il poursuivit.

« Nous savons tous deux que nous ne sommes pas ici pour un rendez-vous galant ni pour un repas entre ami. Nous cherchons tous les deux quelque chose d’autre. Aussi je vous propose d’en venir aux faits. Jouons carte sur table et les choses seront plus simples pour vous et pour moi et qui sait formerons-nous une équipe performante ?... »

Il était toujours risqué surtout pour son amour propre d’être celui qui engageait ce genre de conversation. La très belle Elfe pouvait tout nier, s’offusquer, l’accuser de prendre ses rêves pour la réalité ou de voir le mal partout… Mais son amour propre en avait vu d’autres et puis que risquait-il à part devoir chercher quelqu’un d’autre pour l’accompagner ?
Il se pencha légèrement en avant, au-dessus de ses doigts qu’il n’avait pas encore décroisés et finit :

« Qu’en pensez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Mer 30 Juil - 23:15

Du poisson ? Non merci ! Elle avait eu sa dose de poisson pour un moment ! Lilith se souvenait encore clairement avoir fait le tour d'Erynlùthen pour du poisson il n'y a pas si longtemps. Poisson, qu'elle ne finit par jamais trouver d'ailleurs. Elle entendait encore les grognements de son « coéquipier » … Vraiment, manger du poisson ne la tentait pas du tout. Par contre les douceurs que l'auberge proposait étaient une autre histoire, pensa-t-elle en baissant les yeux vers le menu. Alors qu'elle pensa à commander quelque chose, le jeune elfe l'interrompu.

Lilith claqua sa langue et regarda Ezrhyl, déçue. Elle l'écouta tout de même, après tout, comme le disait l'adolescent, ils étaient venu pour ça. Elle l'écouta donc jusqu'au bout. Lilith était évidemment ravie de savoir qu'ils partageaient un intérêt commun et qu'ils pourraient aboutir à quelque chose mais elle était aussi vraiment mécontente. Comme si on venait de confisquer à un enfant un jouet dont il se faisait une joie de s'amuser avec !
Alors sur le «  Qu'en pensez-vous ? » de jeune garçon, Lilith ne pu se retenir de lâcher un grand soupir :

« Tu es - tellement - ennuyant ! »

Déclara-t-elle de façon saccadé pour accentuer ce qu'elle disait. Elle n'avait pas encore vu le visage embarrassé de l'enfant et en plus, celui-ci venait d’arrêter net son divertissement alors qu'elle voulait délibérément faire traîner la conversation. Dire qu'elle ne pouvait même pas jouer un petit peu et qu'elle devait rentrer directement dans les affaires. Il y avait de quoi être déçu ! Cet enfant n'était vraiment pas drôle, pensa Lilith.

Elle se redressa et tourna la tête vers l’intérieur de la taverne. Puis elle appela la serveuse qui arriva vers eux en demandant ce qu'elle pouvait faire pour eux. Lilith pris le menu dans les mains et le survola avant de répondre :

« Un parfait aux fraises, s'il vous plaît. Tu prendras quelque chose ? »

Demanda-t-elle à Ezrhyl calmement. Lilith lui laissa le temps de répondre. La serveuse pris des notes puis s'en alla. Celle-ci parti, Lilith se tourna vers Ezrhyl.

« Vraiment, je te croyais plus patient que ça ! Pourquoi rentrer si vite dans le vif du sujet ? »

Elle soupira légèrement et continua :

« Enfin … Puisque tu me le demandes je ne vais pas tourner autour du pot. »

Lilith sourit. Mais ce n'était pas un de ses sourires enjôleur qu'elle avait auparavant montré à Ezrhyl, non. Ce sourire-ci était beaucoup plus malicieux...

« Tu as était invité à une réception à laquelle je veux justement participer, alors laisse moi t'accompagner ! »

Elle voulu ajouter qu'évidemment ce n'était pas vraiment une demande mais se retint ; Les gens avaient tendance à être facilement susceptible. Voyant quelqu'un approcher, Lilith se tut. La serveuse revint avec un plateau à la main et déposa le contenu sur la table en souriant avant de repartir. Baissant les yeux sur son dessert, l'elfe blanc pris la cuillère et entama son parfait sans se presser, savourant ce qu'elle mangeait. Après cette cuillerée Lilith repris.

« Une fois là-bas tu peux faire ce que tu veux, ça m'est égale ! Juste, ne te met pas en travers de ma route et ne fait rien qui puisse me rendre suspecte.
Dit-elle froidement puis elle repris sur un ton plus amical. C'est tout ce que je demande. Alors, c'est d'accord ? »

Finit-elle en souriant. Lilith ne pu se retenir de continuer la consommation de son dessert et commença à manger. En attendant la réponse d'Ezrhyl, Lilith se questionna. Peut-être avait-elle manqué d'en peu de tact en répondant à l'elfe noir ? Enfin, c'était lui qui avait entamé la conversation. Et puis, maintenant qu'ils étaient là à en discuter, elle ne pouvait plus le laisser s'en aller sans qu'elle ait eu ce qu'elle voulait. Alors soit il acceptait, soit il accepterai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Sam 2 Aoû - 7:27

Ennuyant ? Soit ! Le jeune Elfe assumait volontiers le qualificatif, pour plusieurs raisons. C’était la première fois qu’on le lui attribuait et que donc il prenait les choses d’où elle venait c’est-à-dire d’une étrangère. Charmante certes mais étrangère tout même, Elfe blanche qui plus était. La deuxième raison étaot qu’il n’était pas là pour servir de divertissement à qui que ce fût donc, oui, il pouvait paraître ennuyant.

La mine déconfite de la sémillante Lilith lui arracha en outre un sourie amusée. C’était lui l’adolescent (pas l’enfant, il y a une certaine différence) et c’était elle qui se montrait légère à la limite de la frivolité. Il eut un soupir désabusé, mais quand elle aurait fini de se plaindre et qu’elle aurait trouvé quelque chose à son goût sur la carte tout irait bien mieux. Après tout personne n’était obligé d’aimer le poisson…
D’autant, que cela prenait plus la tournure, d’un goûter en salon de thé que d’un véritable repas. La demoiselle était une bouche sucrée, cela tombait bien, lui aussi. Ce serait donc un savarin aux fruits des bois.

Pourquoi rentrer dans la vif du sujet ? Et bien sans doute parce qu’il n’avait pas que ça à faire, qu’il voulait savoir à qui il avait affaire, et que tourner autour du pot plus longtemps aurait pu être pris aussi comme de l’irrespect par sa rencontre du jour, qui à l’évidence ne se privait pas pour dire ce qu’elle pensait et entre nous, cela arrangeait grandement notre jeune espion.

La demoiselle était bien renseignée à ce qu’il semblait et il n’y avait qu’une explication, elle était indiscrète car comment aurait-elle pu savoir qu'il avait comme projet d'aller à une réception si elle n’avait pas laissé traîner ses charmantes oreilles pointues tout à l’heure sur la place ?
Leçon numéro 1 ne jamais parler dans le voisinage de Lilith si vous désirez que cela reste confidentiel. Ceci dit, en l’occurrence c’était parfait.
Ezrhyl eut un sourie victorieux.

« Mademoiselle est bien renseignées. Votre rencontre est une bénédiction ! Je cherchais une cavalière pour cette réception et ce sera un plaisir que de m’y montrer en compagnie d’une beauté telle que vous ! »

La seconde partie du contrat convenait parfaitement à l’adolescent qui devrait passer sa soirée à faire le mondain et peut être à fouiner mais c’était peu probable…

« Ne vous inquiétez pas pour vos petites affaires, je ne serai pas votre chaperon. D’ailleurs qui voudrait de ce rôle en votre compagnie ? D’autres seraient bien plus… Intéressants ? »

Sa voisine de table sembla satisfaite et il la regarda entamer sa pâtisserie avant de l’interpeler de nouveau en se demandant quel qualificatif il allait recevoir cette fois. A lui de prendre les devants et lui couper l’herbe sous le pied quoi qu’à son avis, elle ne devait pas manquer de répartie.

«Si je puis me permettre, en tant qu’Elfe noir, ennuyant, rabat-joie, voir psychorigide, il y a quelques petites choses qu’il faudra prendre en considération et sur lesquelles il faudrait se mettre d’accord.
Le parfait est à votre goût ?
Première chose, vous serez ma cavalière soit, mais à quel titre ? Vous ne pouvez guère prétendre être ma sœur…
Deuxième chose, cette réception est donnée chez une proche de notre grand chef. J’espère que la présence d’une Elfe à la peau claire n’attirera pas l’attention, ce qui nous ramène au point numéro 1, choisir votre identité et nos relations avec soin »

Il pensa, amusé à quelques rôles qui siéraient au plus haut point à la ravissante mais se garda bien de l’en informer. Etant donné le caractère bien trempé qu’elle devait avoir, lui annoncer qu’être son esclave et ou son garde du corps très, très privé était une possibilité, revenait à lui demander à se faire insulter ou pire encore.

« Enfin, si vous disparaissez pour vaquer à vos occupations dont je me soucie comme d’une guigne. L’absence de votre éclat risque d’être fort remarquée et je n’aurai pas qu’à vous trouver des alibis comme seule occupation. Une action concertée pourrait nous être profitable à tous les deux… »

Il attendit que la charmante langue soit passée sur les non moins charmantes lèvres pour ne perdre aucune miette du délice qui semblait la combler.

« Question subsidiaire : vous comptez y aller dans cette tenue ? Elle vous va à ravir, un rien vous habille, mais pour une réception… »

Et bien ça c’était fait… Ne lui restait plus qu’à attendre la tempête qu’il n’avait pas manqué de déclencher. Bien sûr il se doutait qu’elle ne pousserait pas de hauts cris, mais il se préparait à ses remarques cinglantes. A son tour de se régaler de son savarin. Sa cuillère plongea délicatement dans la pâte moelleuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Mar 19 Aoû - 22:46

Tout se passait pour le mieux jusqu'à ce qu'Ezrhyl vint soulever un point auquel Lilith n'avait pas vraiment pensé. Après tout l'elfe était plutôt du genre à improviser lorsqu'elle avait une idée globale de ce qu'elle voulait, alors elle n'avait pas réfléchit à ce genre de détails. Mais elle devait avouer qu'il était toujours mieux d’être bien préparé alors elle s'arrêta de manger pour y réfléchir un instant.

« Hum une cousine éloignée ? Une sœur adoptive ? Non. Oh ! Une belle-sœur ! Ou une grande tante ? Nah j'aime pas trop ça me donne l'impression d'être vieille. Hum … Et ne t'en fait pas pour ma couleur de peau. Comme tu peux le voir je ne suis pas tout à fait une elfe blanche alors trouver une identité en rapport avec les elfes noirs n'est pas très compliqué !»

Répondit-elle en citant ce qui lui passait par la tête puis finit son dessert. Elle nota tout de même avoir vexé Ezrhyl comme celui-ci remit sur le tapis le fait qu'elle l'ait appelé « ennuyant ». Elle savait les gens susceptible mais n'imaginait pas vexer l'adolescent pour si peu ! Elle pensa à faire une peu plus attention à ce qu'elle disait mais surveiller ses paroles était tellement agaçant ! De plus que c'était l'adolescent qui voulait jouer carte sur table ! Alors à quoi bon, tant qu'il s'entendaient un minimum pour pouvoir aller à cette réception sans encombre.
Lilith écouta le reste alors qu'elle réfléchissait encore à leur relation, même si ses pensées commençaient plus à ressemblaient à un arbre généalogique. A croire qu'elle avait déjà oublié la raison de sa réflexion.

« Trouver des alibis est pourtant simple ! « je me suis soudainement senti mal et je suis parti me reposer ou prendre l'air » ou bien « je suis parti au toilette et si je suis trop longue c'est que je me suis perdu » ou encore « j'ai fait tomber un bijoux auquel je tiens beaucoup et comme je ne veux pas gâcher ta soirée je suis parti le chercher toute seule » ou même « je t'ai lâchement abandonné et suis partie aux bras d'un beau gentleman ! ». Choisit celui que tu veux, ça m'est égale. »


Tant que tous deux restaient cohérent et disaient la même chose, se faire passer pour une femme horrible, cruche ou faible lui importait peu ! Comme elle ne faisait que donner des propositions il allait de soit que Lilith avait très peu envie de vraiment y réfléchir et préférait laisser Ezrhyl décider. Après tout, tant que celui-ci choisissait quelque chose de correcte et ne la rabaisser pas trop, Lilith voulait bien se faire passer pour n'importe qui !

La dernières question de l'adolescent déplu évidemment à Lilith. Il fallait croire qu'il boudait encore au fait d'avoir été appelé « ennuyant ». Il n'en avait pas l'air mais il était assez rancunier, constata Lilith. C'est pour ça qu'elle avait du mal avec les gosses : un mot de travers et ils en faisaient tout un plat ! Et bien qu'il boudait ! Ce n'était pas comme si cela importait à Lilith après tout.
Elle croisa les bras et se pencha sur la table en regardant Ezrhyl.

« Me prends-tu pour une idiote ? Ou bien essayes-tu de te vanter ? Oh, ne t'en fais pas j'ai bien compris que tu n'es pas un gamin ordinaire et que ce genre de soirée ne t'es pas inconnu. »


Elle se redressa et fixa Ezrhyl dans les yeux.

« Mais je te pris d’arrêter tout de suite de me prendre pour une imbécile. »

Dit-elle en souriant froidement.

« Je sais très bien ce que j'ai à dire. Quand j'ai à le dire et ce que je dois porter en quelle occasion. Et je n'ai pas besoin qu'un gamin pré-pubère se soucit faussement de moi et me prenne pour une imbécile. Si tu as peur que je foire quelque part ou que tu n'as pas confiance en moi ou en mes capacités pour être ta cavalière, pourquoi ne pas me le dire plus franchement ? Je pense toutefois que tu oublies quelque chose : je suis plus âgée et expérimentée que toi alors ce genre de questions qui remettent en question mon bon sens, il serai mieux que tu ne les pose pas. »


Finit-elle sèchement. Elle avait vraiment mal pris la remarque d'Ezrhyl qui semblait plein de sous-entendu. Cependant celle-ci n'étant qu'une allusion, Lilith resta donc au stade de l'agacement et des avertissements. Montrant ainsi qu'elle n'était pas du genre à se faire marcher dessus.

Elle repris un ton neutre :

« Et comme tu sembles si bien t'y connaître je suppose que tu as choisit quel relation nous aurons, n'est-ce pas ? »

Oh, aurais-je oublié de dire que Lilith aussi était du genre rancunière ? Évidemment elle se souviendrai de cette remarque pendant encore un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   Mar 26 Aoû - 7:17

Visiblement, la méticulosité n’était pas la première qualité de la belle Lilith et elle avait une certaine propension à prendre un peu trop les choses par-dessus la jambe. Sans agacer le jeune espion outre mesure il n’avait pas plus envie que cela de jouer le rôle d’instructeur auprès d’une belle dame qui n’avait sans doute pas loin du double de printemps que lui. Il fit une moue concentrée à l’énumération des possibilités et puisqu’il avait le choix.

« Hum… Ne vous en déplaise, la grand tante me parait prometteuse. Lien de parenté assez éloigné pour pouvoir se permettre des approximations dans nos réponses au cas où et comme vous vous plaisez à souligner mon jeune âge, un chaperon pour le minot que certains voient peut se justifier dans ce genre de soirée… »

*Tant pis pour le coquetterie de la belle. Dans trois cents ans elle aura toujours le même charmant minois…*

Il était probable qu’elle s’offusque une nouvelle fois, mais tant pis pour les superficialités de ce genre, elle n’avait qu’à proposer directement une idée plausible et l’affaire serait classée, au lieu de faire sa désinvolte.

Ça n’allait pas être simple de s’accommoder du dilettantisme de Lilith mais il s’estimait déjà tout heureux d’avoir si vite trouvé une partenaire de soirée, il n’allait pas faire la fine bouche. Il leva la main en signe d’acquiescement tacite à l’énumération des alibis possibles. Elle lui avait jeté cela comme un os que l’on donne à ronger à un chien visiblement pas tout à fait dans la conversation. Il prenait note que l’Elfe Blanche ne serait pas d’un grand secours en cas de problème et qu’y aller avec un mannequin de paille aurait pu être tout aussi utile.

*N’en jetez plus je ferai selon mon inspiration. Apparemment vous êtes du genre à improviser et tant pis pour les incohérences que cela pourrait provoquer. On verra bien.*

Il regarda la belle finir son dessert et s’aperçut que lui-même n’avait rien commandé. Décidément cette demoiselle avait plus d’effet sur lui qu’il ne le supposait au départ. Il s’en passerait, bien que la gourmandise fût sur la liste de ses péchés mignons. Il regarda les yeux gourmands de sa future partenaire rivés sur son dessert et se demanda d’où venait son apparent détachement

*Si cela se trouve elle est préoccupée par quelque chose en lien avec notre petite sortie de ce soir…*

La suite pouvait lui donner raison. La sortie de la gourmande sur son soit disant jugement sur sa jugeote avait de quoi surprendre le jeune espion qui n’avait pas eu l’intention d’insinuer quoi que ce fût de tel. Alors qu’elle se penchait au-dessus de la table sans souci de son décolleté qui n’avait ainsi plus rien de suggestif, Ezrhyl se recula au fond de sa chaise à la fois pour signifier son incompréhension à la réaction de sa partenaire et éviter de rougir devant les appâts et les yeux superbes qui le fusillaient et brillaient encore plus sous l’effet de colère feinte ou réelle.
Il la laissa finir et au fur et à mesure qu’elle avançait dans sa tirade il la prenait de moins en moins au sérieux comme lorsque le fou rire vous guette. Un sourire amusé se dessina sur sa bouche qui exprimait déjà assez d’ordinaire la vision qu’il portait sur la vie. La colère était-elle réelle, Il se posait de plus en plus question. En tout cas elle était bien imitée même si les motifs ‘étaient pas à son avis ceux qui étaient exprimés. Subséquemment, cela lui redonna contenance et put lui répondre calmement, toujours calé au fond de sa chaise, en lui pouvant soutenir son regard.

« Ca y est ? Vous avez fini ? Personne ne vous prend pour une idiote ici et sûrement pas moi. Vous ne me connaissez pas, je ne vous connais pas plus et nous allons nous commettre ensemble à une soirée pour laquelle nos objectifs sont loin d’être innocents. Comme les geôles de la ville sont plutôt très éloignées d’un palace, il me semble légitime de m’assurer que ma superbe partenaire est digne de ma confiance et vous devriez peut être en faire autant, cela ne me serait pas insultant. Admettez que mes questions sont loin d’être stupides, même si de mon côté je puis convenir les avoir mal exprimées et dans ce cas je vous présente mes excuses. D’autre part, je e fais jamais semblant d’avoir de la considération pour quelqu’un surtout lorsqu’il est probable que cette relation sera des plus éphémères…»

Il s’interrompit, fit le choix de ne pas souligner qu’il avait déjà répondu à la question du type de relation qu’ils entretriendraient et hésita à porter la discussion sur le terrain qui lui était venu quelques secondes plus tôt. La belle semblait à fleur de peau et prête à mordre celui qui ne suivrait pas le fil de la conversation qu’elle avait imaginée. Pour quelqu’un qui semblait avoir l’habitude d’improviser c’était assez paradoxale… Et puis la psychologie d’épicerie ce n’était à la vérité pas trop sa tasse de thé, sauf si, une fois les choses éclaircies, les évènements reprenaient une tournure plus sereine.
Son ton se fit moins professionnel et plus rond quitte à repasser dans le camp des enfants aux yeux de son invitée.

« Quelque chose qui vous préoccupe ? »

*Là mon grand, attends-toi à te faire renvoyer dans les cordes : « Oui, faire équipe avec un gamin stressé et désobligeant me préoccupe » ou « je cherchais simplement une raison de continuer avec vous… »*

Tant pis, elle ne pourrait pas dire qu’il ne se préoccupait pas des états d’âme de ses invités ou de ses partenaires et peut être en sortirait-il quelque chose de bon pour leur mission et pourquoi pas pour leur relation, les deux semblant aller de pair pour la belle Lilith.

Il se ravança pour montrer qu’il était tout ouïe pour la brune Lilith et se prépara à l’orage. Il commençait à cerner les réactions de la belle et s’attendait plus à une nouvelle explosion qu’à des confidences sur ses états d’âmes confidences qui ‘avaient peut-être pas lieu d’être de toute façon.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pietonner et piétiner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pietonner et piétiner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aranarth Edhellen, la terre des elfes :: Eryndûr, capitale des elfes noirs :: En Ville :: La Grand-Place-
Sauter vers: