AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Red
Entité Mystérieuse


Nombre de messages : 16
Localisation : Partout où règne le doute
Métier de votre personnage : "PNJ"

MessageSujet: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Dim 27 Oct - 20:26


Une drôle d’invitation avait été envoyé à certains elfes. Elle disait à peu près ceci : « Venez déguisés devant l’entrée du palais royal d’Erynlùthen. Si vous ne venez pas, nous viendrons vous chercher ! » Alors, certains étaient venus de leur propre chef. Ils tombèrent nez à nez avec le vieux chêne millénaire qui avait revêtu une tout autre apparence pour l’occasion. A ses branches étaient suspendus chauve-souris empaillées, petits fantômes de drap blanc et lanternes citrouilles qui éclairés la scène d’une lumière mystérieuse. La lueur qu’elles diffusaient donnait aux ruines du palais une allure étrange, limite angoissante ; bref une espèce de sentiment de mal-être.

A minuit tapante, une silhouette apparut en haut des escaliers. Elle était de rouge vêtu et son visage était dissimulé par une large capuche lui retombant sur le visage. Elle tenait à as main un bâton qui tapa sur le sol. Aussitôt, un éclair lumineux vint aveugler l’assemblée. Quand il se dissipa, on distingua de nouvelles silhouettes. Les invités récalcitrants venaient d’être téléportés bon gré, mal gré à la garden party nocturne.

« Bien, puisque tout le monde est enfin là, que les réjouissances commencent ! » déclara l’apparition en rouge. La voix était sans conteste masculine. « Vous trouverez des parchemins suspendues aux branches de l’arbre. Chaque parchemin contient un indice qui vous mènera au but de cette charmante réunion. Inutile de vous préciser que si vous refusez de participer, vous risquez fort d’y laisser votre vie ou votre âme ! »

Aussitôt, chacun des invités se rua vers l’arbre et attrapa le parchemin le plus proche.

« Bien… que la chasse aux trésors commence ! Je vous attends à l’arrivée ! »

Et sur ses paroles, la silhouette encapuchonnée disparut dans un nuage rouge.

_________________

MP à Edhel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Dim 27 Oct - 22:14

Lilith avait reçu une invitation un peu étrange, enfin plutôt que reçu disons qu'elle était soudainement apparu, sans même quelle s'en aperçoive, sur sa table de la taverne alors que l'elfe siroter tranquillement son verre. Intriguée, la jeune femme avait ouvert l'enveloppe et son contenu avait attisé sa curiosité. Lilith hésita tout d'abord à voir ceux qui « viendrai la chercher » mais elle céda bien vite à sa curiosité. Elle alla s'acheter un déguisement qui lui plaisait, allant même jusqu'à acheter des lentilles et une perruque, puis se rendit à l'endroit où elle avait été conviée.

Arrivée, l'elfe fut un peu déçu. Un arbre. Un arbre et des citrouilles. Un arbre, des citrouilles et des abrutit mal déguisés regardant autour d'eux l'air perdu... Tout compte fait, songea Lilith, elle aurai peut-être mieux fait de se faire « venir chercher ». Au moins, on aurai pu croire qu'elle s'y faisait escorter comme une personne d'importance. Elle soupira. Tout ça pour voir un vieil arbre décoré ? Elle était vraiment déçu et se retourna prête à rentrer, lorsque soudain les gens s'agitèrent derrière elle. Se demandant évidemment si enfin quelque chose d'intéressant se passait, Lilith tourna la tête, pour y être aveuglée par un éclair lumineux.
Ayant fermé les yeux par réflexe, Lilith râla !

* Mais qu'est-ce qu'i n'va pas bien chez eux d'éblouir les gens comm' ça ? 'Tin mes yeux m'font mal !*

Elle n'osa pas se frotter les yeux, de peur d'enlever son maquillage et se contenta de cligner plusieurs fois. Lorsqu'elle pu enfin les rouvrir le paysage avait changé. Ce qui la fit hausser un sourcil.

* Et bien, maintenant ça devient intéressant !*


Pensa-t-elle aussitôt de bonne humeur. Puis une voix d'homme se fit entendre. Lilith leva les yeux vers la silhouette rouge et l'écouta. D'après ce qu'elle avait compris, c'était une sorte de chasse aux trésor avec une pointe de menace. En tout cas, si la chasse promettait d'être aussi surprenante que la manière dont elle avait atterrit ici, Lilith y participerai volontiers ! Alors que tout le monde se ruait  vers l'arbre, l’exilée y alla tranquillement. Attrapa une branche solide voyant que les parchemins les plus proche avait déjà été pris, puis  monta dans l'arbre. Elle chercha du regard le parchemin le plus haut placé, le pris et sauta par terre. Satisfaite, elle tourna la tête pour regardait la personne ayant parlé, au cas où il y aurait des indications supplémentaire, mais celle-ci avait disparut.

Lilith gloussa.

« Maintenant c'est intéressant ! Que la chasse commence, hein ! C'est parti ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Dagnir
Guilde des Morts


Nombre de messages : 168
Métier de votre personnage : Mage noir
Age : Indéfini

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 28 Oct - 15:56

Dagnir avait été particulièrement surpris de recevoir une telle invitation. Il n'était pas friand de ce genre de mondanités, aussi, rares étaient les personnes susceptibles de lui proposer des sorties de cet acabit. C'était là une drôle d'idée qui n'aurait jamais traversé l'esprit de ses connaissances (à défaut d'amis).

Mais l'invitation n'était pas signée, et il ne savait donc rien de ce mystérieux hôte qui les conviait, lui et d'autres, à une soirée pour Halloween. A sa grande surprise, le lieu des festivités était en plein territoire des Elfes Blancs, avec qui ses relations n'était pas au meilleure de leur forme (euphémisme). Mais cela l'intriguait d'autant plus. Mettant l'amusement de côté, le Mage Noir désirait ardemment en apprendre davantage sur les raisons d'une soirée aussi étrange. Il y avait là quelques mystères à percer...

Halloween, la nuit des Morts, où les vivants se déguisent pour leur échapper... Un déguisement... En toute honnêteté, il se savait déjà effrayant au naturel, avait-il besoin d'en rajouter une couche ? Nullement...
Néanmoins, pour le plaisir du jeu, il revêtit ses atours les plus vieux, les plus dévorés par le temps et les mites, et bien qu’impeccablement entretenus en leur époque, ils étaient désormais usés jusqu'à la corde. Il s'acheta également une citrouille, le cucurbitacée à la mode, au marché et la sculpta de façon à représenter une grimace horrible. Après un petit régime qui l'affina jusqu'à avoir la peau sur les os, littéralement parlant, il avait enfin l'apparence rêvée... ou cauchemardée...

Le vieil elfe s'était arrangé pour être sur place, devant le chêne un peu plus vieux que lui (ou plus jeune ?), un peu avant l'heure, histoire de ne pas convoquer l'ennui. Lors de ce genre d'événement, le retard était la règle des organisateurs. Les décorations étaient réussies et mettaient directement dans l'ambiance, et la petite foule réunie là discutait joyeusement, curieuse, à divers degré, de ce qui l'attendait.

Puis une silhouette entièrement rougeâtre apparut en haut des escaliers et, après qu'un éclair les aveugla tous, leur ordonna la marche à suivre, sous couvert de menace pire que la mort. Voilà qui commençait bien.

Pour une fois obéissant, Dagnir se plia à la volonté de leur hôte et tira un bout de papier au hasard, le premier qui lui vînt sous la main. Il lut. Tira la tronche. La nuit allait être longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://heavenmanga.wordpress.com/
Sewiel



Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 28 Oct - 20:09

Alors qu’elle rentrait chez elle, ou plutôt à l’auberge, Sewiel se fit chahuter par un groupe d’enfant costumés qui la bousculèrent avant de continuer leur route comme si de rien était. Elle ne releva pas  l’impolitesse, préférant en rire ; mais tandis qu’elle remettait de l’ordre de sa tenue, elle remarqua une feuille pliée en quatre qui s’était glissée dans une de ses poches. Elle retourna vivement en direction des enfants mais ceux-ci avaient disparus depuis longtemps au coin de la ruelle. Sewiel observa le papier. Celui-ci portait son nom. Bizarre. Elle le dépila avec précaution. C’était une missive. Ou plutôt une invitation pour une soirée au palais. Instantanément, elle se crispa. Mauvais souvenir. Elle chiffonna l’invitation et balança la boulette au gré du caniveau. Plus qu’une dizaine de pas et elle pourrait enfin se reposer et prendre un bon bain chaud !

C’est alors qu’une vive lumière l’éblouit, l’obligeant à se couvrir les yeux de la main. Lorsqu’elle les ouvrit à nouveau, elle se trouvait devant l’entrée du palais en compagnie d’autres gens. Le vieux chêne était magnifiquement décoré pour l’occasion même s’il lui manquait son feuillage. Elle lâcha un soupir.

*Bon au final, je n’ai pas trop le choix, on dirait…*

Une entité de rouge vêtu fit alors son entrée, leur exposa ou plutôt dicta les règles de bienséance et s’évapora comme par magie. Sewiel s’avança donc vers le vieil arbre. Au passage, elle surprit le regard perplexe de certains participants sans vraiment comprendre pourquoi. Bon d’accord, elle n’était pas déguisée… et alors… ce n’était nullement obligatoire, juste conseillé, non ? Elle allait se saisir d’un parchemin quand une trombe blond platine passa devant elle et se mit à escalader l’arbre.

« Fais gaffe, tu risques de tomber ! » s’écria-t-elle sans se rendre compte que c’était des grognements qui sortaient de sa bouche et non des paroles intelligibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red
Entité Mystérieuse


Nombre de messages : 16
Localisation : Partout où règne le doute
Métier de votre personnage : "PNJ"

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Ven 1 Nov - 21:55

Ce que ne savaient pas encore les prestigieux invités de la party, c’est que leur hôte avait placé divers mouchards un peu partout sur le parcours. Il les avait soigneusement dissimulés dans la décoration halloweenesque ou carrément dans les éléments d’architecture. Mais pour l’heure, les premiers téméraires s’étaient lancés dans l’aventure et avaient pénétré à l’intérieur des ruines du palais. Pour l’instant, rien de bien compliqué. Il suffisait de suivre le long couloir les amenant à un vaste hall entouré des plusieurs escaliers ou du moins ce qu’il en restait pour certains.

C’était là que les choses se compliquaient. Prendre l’escalier de gauche en bon état mais relativement sombre. Prendre l’escalier de droite dont il manquait le dernier tiers des marches et qui était éclairé par des chandelles. Prendre l’escalier droit devant dont il ne restait pour ainsi dire rien mis à part deux marches sur la partie supérieure et qui, bizarrement, scintillait d’une douce lumière verdâtre. Ou plus simplement, rester au rez-de-chaussée et prendre l’un des couloirs dont l’entrée se situait à côté de l’escalier central.

Notre mystérieux hôte avait hâte de voir le choix des candidats et surtout comment ils allaient se dépatouiller de cette chasse aux trésors !

_________________

MP à Edhel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir
Guilde des Morts


Nombre de messages : 168
Métier de votre personnage : Mage noir
Age : Indéfini

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 4 Nov - 7:48

Dagnir ne comprenait pas vraiment qui pouvait bien lui avoir signifié une telle mission. Voilà qui lui rappelait des souvenirs plutôt récent au vu de sa longévité. C'était, à peu de chose près, l'essentiel de ce qu'il avait demandé à une jeune elfe noire, un an et des brouettes plus tôt. Etait-ce un hasard ? Quelque chose qui ne devait pas l'inquiéter outre mesure ? Leur hôte désirait-il simplement prendre possession de cette objet mythique ou voulait-il plus vraisemblablement lui signaler sa connaissance de ses méfaits passés avant de le châtier, comme dans un mauvais scénario de livre d'épouvante ?

Voilà qui lui donnait de quoi réfléchir. Mais pendant ce temps, la roue du temps se mouvait, et les autres participants s'étaient engagés dans leur quête. Avaient-ils la même ? Une nouvelle question digne d'être posée.

Le mage noir s'avança dans le hall et étudia la configuration des lieux. On ne leur facilitait pas la tâche... Enfin, qui avait peur du noir ? Certainement pas lui, aussi prit-il l'escalier de gauche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://heavenmanga.wordpress.com/
Elryn



Nombre de messages : 165
Localisation : Erynlùthen
Métier de votre personnage : //
Age : 120 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 4 Nov - 21:04

Une fête ! Et costumée en plus ! Elryn était aux anges. Il adorait se déguiser, il adorait les fêtes surtout quand il y avait de la bouffe gratuite ! Il avait donc farfouillé dans les fringues usées du placard de chez lui et avait dégoté un vieux costume d’on se sait quoi. C’est donc le cœur léger et le ventre affamé que le petit elfe s’était rendu au lieu de rendez-vous. Là, il avait découvert un vieil arbre magnifiquement décoré pour l’occasion. Celui ou celle qui avait organisé le truc n’avait pas lésiné sur les moyens. L’enfant ne savait plus où regarder tant tout cela l’émerveillait. Et que dire de la chasse aux trésors. Rien que le fait de prononcer ces mots faisait naitre des étoiles dans les yeux d’Elryn.

Par contre, les étoiles disparurent de ses yeux quand il dut aller attraper un parchemin. Vu sa petite taille, les autres ne se gênaient pas pour lui marcher dessus ou lui chourer l’objet de sa convoitise. Bin, mais au final, il réussit tout de même à se saisir d’un bout de papier. Il le lut et les étoiles revinrent dans ses yeux. Il aimait déjà beaucoup la chasse aux trésors. Alors, il suivit les autres et pénétra dans les ruines du palais. A chaque pas qu’il faisait, il tentait de s’imaginer comment les lieux étaient avant de tomber en décrépitude. Finalement, il arriva dans un grand hall. Plusieurs chemins s’offraient à lui. L’enfant resta perplexe. Par où commencer ? Il relut le parchemin, regarda autour de lui et finit par se diriger vers l’escalier de droite. La chaude lumière dorée des chandelles l’attirait plus que le reste. Seul obstacle, comment grimper jusqu’en haut ? il tourna alors la tête à la recherche d’une âme charitable pour l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 4 Nov - 21:07

Une invitation au palais?
Quelle aubaine!
Il ne pouvait manquer cela; Cela promettait d'être divertissant et au moins instructif. A son âge, le jeune Elfe ne ratait jamais une occasion de s'amuser.
Arrivé sur les lieux, il s'amusa des divers déguisements qu'il voyait exhibés. Le  sien n'était pas non plus des plus recherchés, mais il avait réussi pour une fois à se faire une allure plus mûre que son âge et espérait avoir acquis un peu plus de majesté. Il n'avait pas les dons d'un mage, mais son déguisement donnait assez le change: Grand manteau et grand bâton, tout était factice, mais il s'agissait de s'amuser oui ou non? Avant de venir, il avait eu du mal à ne pas se moquer de lui en passant une dernière fois derrière son miroir de grimage.

*Allez! Après tout, pour une fois que tu te déguises pour le plaisir, ce n'est pas bien grave si tu en fais un peu trop...*

Les autres invités en avaient fait au moins autant que lui. Le déguisement le plus réussi cependant attira tout de suite son regard. Une démone cornue et en armure avait une prestance qui surpassait touts les autres convives.

*A croire qu'elle porte son costume quotidien. Difficile de résister à sa vue...*

Il allait se frayer un chemin jusque à la créature lorsqu'une apparition toute de rouge vêtue, attira l'attention de toute l'assistance. Ce n'était pas très difficile avec ces couleurs et la débauche de pyrotechnie!...  Le jeu commençait!

*Enfin*

Une fois la bouscula de terminée, il se saisit d'un des derniers parchemins.

*Mon ami il serait bon que tu te presses un peu...*

Bien vite la première alternative se dessina devant lui. Un escalier à moitié délabré et des couloirs?...

*Allez le couloir pour commencer. Il sera toujours temps de prendre des risque lorsque les pistes plus évidentes auront été explorées*

Et il s'engagea dans la première ouverture non sans  tâter le sol de son bâton et scruter l'obscurité relative pour ses yeux d'Elfe. Sait-on jamais ce que la facilité nous réserve....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 251
Localisation : Entre Erynlùthen et Eryndûr
Métier de votre personnage : Vagabond
Age : 215 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 4 Nov - 23:02

Fëanor avait lui aussi reçu l'une de ces étranges invitations mais ne s'y était guère attardé. Il n'avait pas de temps à perdre avec ce genre de futilités, pas de temps pour s'amuser, pas de temps pour la spontanéité et l'imprévu. Il n'avait le temps de rien, en dehors de celui des devoirs qu'il s'imposait jour après jour sans jamais vraiment savoir pourquoi. Il le faisait, parce qu'il ne savait comment faire autrement. En éternel rabat-joie vieux avant l'âge, il était bien décidé à ne pas se rendre au point de rendez-vous. Il ne voulait en rien donner raison aux petits plaisantins qui n'avaient apparemment rien de mieux à faire de leur journée que d'empêcher les autres de tourner en rond.

Le jour J, Fëanor vaqua à ses occupations. Lame en main, il s'entraînait seul à l'orée d'une forêt et enchaînait bottes connues et contre-attaques improvisées contre un ennemi invisible. Une lumière aveuglante l'arrêta soudain en plein mouvement et il tenta de se couvrir les yeux. Mais le sol parut se dérober sous ses pieds et il se retrouva cul par dessus tête. Il se sentait différent... plus lourd ? La fatigue, sûrement... Il secoua la tête pour rassembler ses esprits et se releva tant bien que mal. Il cligna fortement les paupières deux ou trois fois avant de voir que le mystérieux hôte avait mis sa menace à exécution. Fëanor n'avait pas voulu venir, on l'avait donc traîné de force à l'aide d'un sort de téléportation particulièrement puissant. Le vagabond n'aimait pas ça... Une telle magie n'augurait rien de bon pour le reste de la soirée. Cette sensation s'accentua encore lorsqu'il entraperçut la cap rouge. Des rumeurs couraient de plus en plus au sujet du fameux Red... était-il/elle à l'origine des événements du jour ?

Le regard de l'elfe se tourna vers l'arbre redécoré où les autres "invités" récupéraient rapidement un parchemin chacun. Fëanor pensa vider les lieux aussitôt, mais les menaces de Red n'étaient pas à prendre à la légère. Tant de malheureux en avaient déjà fait les frais... Il soupira lourdement et traîna les pieds jusqu'à la branche la plus proche. Il tendit la main vers un rouleau mais son geste demeura suspendu dans les airs. Sa main avait pris des proportions monstrueuses, massives... Elle était recouverte d'une fine fourrure et de terribles griffes venaient orner chacun de ses doigts puissants. Une... patte ? Fëanor écarquilla les yeux tandis que son coeur battait plus fort dans sa poitrine. Que se passait-il ? Il voulut tâter son visage pour se rassurer et manqua se crever un oeil avec les griffes de sa main gauche et il poussa un grondement caverneux qui semblait faire rouler ses cordes vocales au plus profond de sa gorge.

- Mais qu'est-ce que... ?!?

Il ne trouva rien de mieux à dire et pourtant, déjà les autres participants se répartissaient entre les différents itinéraires possibles à travers les ruines du palais.

_________________
Fan n°1 de la belle Lilith - » La preuve en un clic « -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chimeres.eklablog.fr/
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Ven 8 Nov - 21:38

Parchemin toujours en main, Lilith décida de l'ouvrir pour lire son contenu. Ceci fait, un large sourire se dessina sur son visage, à croire que le contenu lui plaisait. D'ailleurs, cela la motiva et elle se dépêcha de pénétrer à l'intérieur des ruines du palais pour déboucher dans un vaste hall.
Plusieurs chemins s'offrirent alors à elle. Lequel prendre ? Ou plutôt étaient-ils tous sur ? Ou bien en avait-il qu'un seul de bon et les autres étaient des pièges ? Elle hésita un moment, mais n'entendant aucun cris Lilith en conclue qu'ils devaient tous mener quelque part.

Bien, c'était maintenant le moment de choisir ! Évidemment, l'elfe avait déjà une petite idée de celui qu'elle allait prendre mais, elle observa tout de même chacun des chemins. La logique aurai voulu qu'elle prenne le couloir mais étant le moins risqué, trop le personne le prendrait sûrement aussi ! Elle l'exclus donc de ses choix. C'est qu'elle voulait arriver avant les autres ! Comment se laisser devancer après avoir lu son parchemin ? Lilith comptait bien arriver la première. Mais avant ça elle avait encore un chemin à choisir. Celui de gauche semblait aussi relativement facile d’accès, il risquait donc d'avoir du monde ; et celui du milieu … Était-ce vraiment un chemin ? Enfin, comment fallait-il le prendre ? Sauter ? Et cette lumière, qu'était-ce ? C'était un peu trop glauque pour Lilith qui tenant encore à la vie se rabattit rapidement sur le chemin de droite.

De par son passé de voleuse, Lilith était souple et agile et savait qu'elle n'aurait aucun mal à monter cette escalier. Enfin, si ce ne fut pour un petit truc violet gênant son passage. Elle croisa son regard. Mince, se maudit-elle. Vu la manière dont il tournait la tête il y a quelque instant, la petite chose ailé cherchait sûrement de l'aide, et en croisant son regard Lilith venait certainement de lui faire croire qu'elle l'aiderait. Ne sachant quoi faire, Lilith balbutia, puis soupira.

«  T'es censé être déguisé en quoi ? Un nain ailé violet avec une bosse sur le front ? »

Elle se demandait encore si elle allait l'aider ou non, puis se souvint du contenu de son papier.

«  Désolé mais compte pas sur moi pour t'aider, c'est chacun pour soi, okay ? … Puis t'as des ailes, pourquoi ne pas t'en servir ?»


Ironisa-t-elle, l'exilé ne voulait lui donner aucun espoir. Après tout c'était une chasse au trésor, elle n'aillait pas s’encombrer d'un poids! Sur ses mots, Lilith sauta, s'agrippa et escalada la partie où les marches manquaient. Toutefois, par acquis de conscience, elle ne continua pas sa route tout de suite et se retourna vers l'enfant pour voir ce qu'il faisait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Sewiel



Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Dim 10 Nov - 22:16

Sans trop comprendre pourquoi tout le monde la regardait de travers, Sewiel finit se saisir d'un parchemin, haussa un sourcil d'étonnement en découvrant ce qui s'avéra être sa main. Avec précaution, elle tâta son visage et poussa un cri/grognement de surprise. Par toutes les divinités de la terre, que lui était-il arrivé? Aussitôt, elle songea à une malédiction. Si elle mettait la main sur la plaisantin à l’origine de cette fête, il allait entendre parler du pays!

Elle prit donc le chemin du palais, la colère lui étreignant les tripes. Finalement, elle déboucha dans le grand hall et eut un pincement au cœur. D'anciens souvenirs refaisaient surface. Elle secoua la tête pour les chasser et se concentra sur sa future vengeance. elle ouvrit alors le parchemin, le lut et haussa à nouveau un sourcil d'étonnement. Qu'à cela ne tienne. elle releva la tête et se dirigea tranquillement vers l'escalier devant elle. l'avantage à être un être indéfini, c'est que sa stature avait grandement augmenté; en tous cas suffisamment pour qu'elle puisse se hisser sans trop de soucis sur les marches supérieures et atteindre le premier étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red
Entité Mystérieuse


Nombre de messages : 16
Localisation : Partout où règne le doute
Métier de votre personnage : "PNJ"

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Dim 10 Nov - 22:29

A travers ses mouchards, Red examina les divers concurrents. Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres. Voilà qui s’annonçait riche en aventures ! Cependant, il restait quelques récalcitrants dont il fallait s’occuper. Quelques mots dans une langue ancienne et l’instant d’après, une trentaine de squelettes sortaient de terre à proximité du vieux chêne. Quelques hurlements retentirent. Le sourire de Red s’accentua. Les retardataires se pressèrent de pénétrer dans le palais. Il y eut une petite bousculade. Il y eut quelques blessures légères. C’est ainsi que Fëanor se retrouva dans le grand hall avec une cheville foulée.

Du côté de l’escalier droit, Elryn s’était agrippé à la queue de démone de Lilith lorsque cette dernière avait gravit les marches avec une aisance à faire pâlir un voleur chevronné. Il atterrit brutalement sur les fesses et se fit quelques bleus au passage. Son moyen de locomotion quant à lui se réceptionna comme une fleur. Alors que les deux semblaient hésiter sur la suite de l’aventure, une luciole dorée vint virevolter à hauteur du visage de Lilith. Elle faisait des allers retours entre la démone et le couloir qui s’ouvrait devant eux. Aide inespérée ou piège ?

Du côté de l’escalier de gauche, aucun bruit. Le mage noir progressait à une vitesse plus que raisonnable. Soudain, il y eut comme un froissement d’ailes puis le silence. Quelques secondes plus tard, le vieil elfe était assailli par une colonie de chauves-souris effrayées.

Du côté de l’escalier central, Sewiel avait poursuivi sa route. Le couloir qu’elle empruntait était encadré par les restes des anciennes statues des souverains d’Erynlùthen. Elles semblaient prêtes à prendre vie et à vous sauter dessus. Fantasme ou réalité ?

Enfin les couloirs. A plusieurs reprises des cris retentirent mais ils étaient trop loin pour qu’Ezrhyl puisse en deviner la cause. Il continuait de progresser à tâtons quand quelque chose agrippa sa cheville.

_________________

MP à Edhel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir
Guilde des Morts


Nombre de messages : 168
Métier de votre personnage : Mage noir
Age : Indéfini

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Mer 20 Nov - 15:06

Alors qu'il empruntait l'escalier avec aisance et sans même subir la moindre gêne du fait de l'absence totale de lumière, Dagnir entendit un petit bruit. Pas grand chose au début. Trois fois rien. Il continua. Le bruit se fit plus fort. La main sur la rampe, il s'arrêta, tendu, l'ouïe aux aguets, guettant.

Et puis, ce fut la cacophonie. Cris, bruissements, ailes et griffes. En pagaille. Une nuée de chauves-souris se déversa sur l'elfe noir. Plus que surpris, Dagnie s’emmêla les pinceaux et ne réagit pas avec la saine sérénité qui était pourtant sa marque de fabrique en temps normal. Là, il se débattit, battant des bras pour protéger ses longs cheveux soyeux et doux, dans lesquels les bestioles semblaient se débattre avec joie, alors que leur radar sonique aurait du les aidait à éviter de s'y emmêler. A croire qu'elles étaient juste trop stupides. Ou sous influence.

Ce qui, en territoire ennemis, n'aurait pas étonné l'elfe noir. Le mage se reprit à temps, alors qu'il perdait littéralement pied. Se cramponnant à la rambarde, il évita la chute, possiblement fatale et d'un mot (ou de deux, personne n'entendit ce qu'il prononça alors), les chauves-souris disparurent, envolées vers des cieux plus funestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://heavenmanga.wordpress.com/
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Mer 20 Nov - 16:59

Il fallait bien que ça arrive mais le faux mage n'aurait pas parié que cela survienne si vite. Il s'immobilisa net en sentant sa cheville prisonnière. Maintenant il s'agissait de mobiliser tout ce que son entrainement et sa vie agitée lui avait enseigner.
Il fallait faire vite tout en restant circonspect. On avait tôt fait de tomber dans un piège en voulant échapper à un autre. Pas question cependant de rester à de rien faire et servir de cible à un quelconque projectile. La lumière étant insuffisante, il fallait faire appel à ses autres sens
Pas bruit d'approche, une lègère odeur de chlorophylle, un toucher rugueux. Apparemment son hôte avait des accointances avec les plantes... Une chance rien n'indiquait qu'elle eût des épines, le poisons était momentanément écarté... Quoi que les plantes vénéneuses avaient plus d'un tour dans leurs feuilles...

*Heureusement que tu as pris ces gants en cuir fin pour compléter ton déguisement*

Le jeune Elfe avait pris l'habitude se parler en silence. Il faut dire que plutôt solitaire, il n'avait jamais beaucoup de monde à qui s'adresser...
Mais ne nous éloignons pas et voyons comment il va se sortir de ce mauvais pas.
Une plante d'accord mais peut être pas si égressive que cela... Il avait donc la choix entre un peu de finesse pou alors une attitude radicale. Mais pourquoi choisir?
En un seul geste. il sortit sa fidèle dague tout en s'accroupissant jusqu'à sa cheville, abaissant sa main ouverte vers l'endroit d'ou venait l'étreinte végétale.
Il sentir à travers le cuir souple les feuilles lui caresser la paume de la main; Il lui rendit la caresse, attentif au changement de comportement de la flore amoureuse, prêt à donner le coup de dague qui le libérerait si nécessaire.
Les secondes passèrent comme une éternité avant qu'enfin, il sentit la liane le relâcher et glisser dans l'ombre.
L'ombre!

*Quel crétin tu fais!*

Un peu de temps perdu valait bien toutes les précautions non?
Il décida donc de rebrousser provisoirement chemin afin de se munir d'un des lumignons qui n'éclairaient  que l'entrée de cette demeure pour le moins inhospitalière. Averti du premier danger, il n'eut aucun mal à l'éviter ou alors la plante l'avait-elle reconnu.
A mesure qu'il avançait, maintenant les murs étaient recouvert de lianes de plus en plus denses et des cris lui parvenaient. Cela ne lui disait rien qui vaille surtout qu'il avait bien du mal à les identifier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel



Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Ven 22 Nov - 20:38

Déjà Sewiel s’était avancée de quelques pas lorsqu’il lui sembla entendre des cris provenant du rez de chaussée. Elle stoppa un instant, se retourna de trois quart et tendit l’oreille. Le bruit avait cessé aussi subitement qu’il avait commencé. Elle haussa les épaules et reprit sa route. Elle avait à peine fait trois pas supplémentaires qu’une étrange impression l’assaillit. L’impression d’être épiée, surveillée. Pourtant, elle connaissait bien ses statues ou du moins ce qu’il en restait. Elle secoua la tête, se disant que ce devait la malédiction dont elle était victime.

Alors qu’elle avait presque atteint le bout du couloir, un craquement se fit entendre derrière elle. Aussitôt, Sewiel se figea et retint son souffle. A nouveau un craquement. Avec précaution et une pointe d’appréhension, elle tenta un quart de tour sur elle-même. Ce qu’elle vit la laissa bouche bée et les yeux grands écarquillés. Deux des statues s’étaient déplacées et semblaient se diriger vers elle. Et pas n’importe quelles statues en plus ! Celle du premier souverain d’Erynlùthen et celle du dernier, en l’occurrence : Eloryn.

Sewiel esquissa un rictus narquois. Comme en réponse, les statues se déplacèrent un peu plus vite et un peu plus loin que la fois d’avant. Il était temps de tirer sa révérence ! Sans attendre davantage, l’elfe-monstre ouvrit la porte devant elle et pénétra dans la salle voisine. Tout était plongé dans le noir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Ven 22 Nov - 22:17

A peine venait-elle de se retourner, que Lilith constata que l'enfant n'était plus là. A la place, un bruit se fit entendre juste derrière elle. Surprise, la démone tournant vivement la tête.

* Mais qu'est-ce qu'il fout là, celui-la ?*

S'étonna-t-elle avant de lâcher un « merde ! » en claquant la langue. Elle ne savait pas comment il avait fait, et ne voulait d'ailleurs pas le savoir, mais le fait qu'il était là dérangeait fortement Lilith. Ainsi, elle voulu profiter du fait qu'il fut encore à terre pour vite le devancer mais une lumière dorée vint l’arrêter net. Pris de cour, Lilith eu par réflexe d'agiter sa main devant elle. Peu après, elle constata que cette lumière passant un peu trop près d'elle était en réalité une luciole. Mais d'où venait une telle bestiole ? Et surtout pourquoi donc volait-elle aussi près de Lilith en faisant d’incessant allez-retour ?  
Lilith grimaça légèrement, elle trouvait vraiment les insectes écœurant, écœurant et trop petit. C'est donc sans trop se poser de question que l'elfe continua sa route en essayant de faire fuir la bestiole de la main.

«  Dégage ! »

Lança-t-elle en faisant attention de ne pas trop s'en rapprocher. Une fois l'obstacle franchis, Lilith regarda devant elle. Un couloir. Au moins, elle ne pouvait pas se perdre ! Il lui suffisait d’aller droit devant elle !
Elle jeta un dernier petit coup d’œil au passager clandestin violet, puis s'aventura enfin dans ce couloir d'un pas assez rapide. Maintenant, il n'était pas question qu'elle se laisse rattraper ou devancer par le petit être ailé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Elryn



Nombre de messages : 165
Localisation : Erynlùthen
Métier de votre personnage : //
Age : 120 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 25 Nov - 20:04

Comprenant que personne ne l’aiderait, Elryn décida  de ne pas se laisser abattre et passa à l’action. Fort heureusement pour lui, l’espèce de bimbo démoniaque choisit le même escalier que lui. Ni une, ni deux, il saisit l’occasion au vol ou plutôt la queue de la démone alors que celle-ci escaladait aisément les ruines de l’escalier. Il atterrit plutôt brutalement à l’étage et lâcha un « Aie » lorsque ses fesses touchèrent le sol.

Il se releva assez vite et se frotta le postérieur tout en observant les alentours. Il vit Lilith en proie avec une espèce de lumière volante. Plus la créature démoniaque s’évertuait à chasser la lumière, plus celle-ci semblait vouloir la harceler. Elryn ricana. Finalement, lorsque son moyen de transport décida de poursuivre sa route en empruntant le couloir, l’enfant la suivit en courant et cria : « Eh !!! Attends-moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 251
Localisation : Entre Erynlùthen et Eryndûr
Métier de votre personnage : Vagabond
Age : 215 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Jeu 28 Nov - 20:11

Fëanor était un combattant émérite et aux décisions inflexibles... mais encore fallait-il qu'il abandonne tout doute avant de pouvoir se mettre en branle... Ce défaut lui valut encore une fois des désagréments. Après avoir ouvert tant bien que mal son parchemin (entre ses griffes et cette morphologie qui n'était pas la sienne, il avait peiné à ne pas le réduire en lambeaux), il hésita sur le chemin à emprunter. Mais le mot inscrit sur le morceau de papier le guidait plutôt vers les itinéraires les plus ardus.

Il tourna la tête de droite et de gauche dans l'espoir de repérer une corde, une liane, n'importe quoi pouvant l'aider à se hisser en haut de l'escalier central dont il ne restait que deux marches. Mais un mouvement de panique arriva par derrière et il ne se recula pas assez vite. Bousculé et assailli de tous les côtés, il finit par trébucher pour éviter une personne tombée au sol, ce qui lui valut de l'y rejoindre Il souleva un épais nuage de poussières et de moisissures en s'affalant par terre et toussota tout en essayant de se relever au plus vite. Malheureusement pas assez, un costaud fuyard butta sur sa cheville droite et l'elfe-animal poussa un grognement de douleur. Quand il fut enfin debout, la foule s'était dispersée mais sa cheville restait très sensible quand il cherchait à s'appuyer dessus. L'immobilité signifiant sa mort prochaine dans un tel environnement, Fëanor arracha une vieille latte sur le mur voisin et la cassa en deux morceaux qu'il banda de part en part de l'articulation blessé à l'aide d'un lambeau de rideaux qui traînait non loin de là.

Il fouilla rapidement le reste du grand hall et dégota finalement de quoi se hisser à l'étage et vers l'étrange lumière. Il aurait été plus raisonnable pour lui de rester au rez-de-chaussée, mais il était trop têtu pour donner à Red la moindre satisfaction sur ses petits jeux malsains. Une fois sur le palier, il récupéra son souffle et pénétra dans le couloir, ses mains monstrueuses tenant fermement son arme devant lui, en position de garde.

_________________
Fan n°1 de la belle Lilith - » La preuve en un clic « -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chimeres.eklablog.fr/
Red
Entité Mystérieuse


Nombre de messages : 16
Localisation : Partout où règne le doute
Métier de votre personnage : "PNJ"

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 2 Déc - 21:06

Red continuait à observer les différentes scènes qui s’offraient à son regard. Il vit Dagnir se débarrasser facilement des chauves-souris et grinça des dents. Il sentait que le mage lui donnerait du fil à retordre. Aussi, il préféra le laisser mariner dans son jus et poursuivre sa progression jusqu’à arriver en face de deux portes. Laquelle choisirait-il ? Droite ou gauche ?

Du côté du rez de chaussée, les choses n’étaient pas mal non plus. Ezrhyl continuait son exploration avec prudence. Trop prudent peut-être… Red prononça quelques mots magiques et un coffret ce mit à scintiller d’une lumière rouge entre les entrelacs de lianes. L’elfe se laissera-t-il tenter ?

Sewiel-monstre semblait savoir où elle allait, elle. La vue des statues mouvantes ne l’avait même pas effrayée ! À croire que la transformation n’était pas seulement physique mais aussi mentale ! Toujours était-il que l’elfe se retrouvait dans le noir complet. Pas l’ombre d’une lueur. Pas l’ombre d’un bruit. Seul restait l’écho de sa respiration qui rebondissait sur les murs de la pièce qui paraissait imposante.

Du côté du duo Lilith-Elryn, les choses amusaient Red. Les deux aventuriers d’un soir s’étaient lancé tête baissé dans le couloir. Or le-dit couloir était une vraie patinoire. Red vit le duo de choc faire des acrobaties en tous genres avant de se rétamer lamentablement le nez contre le sol. Finalement, au bout d’un moment, l’hôte prononça à nouveau quelques mots magiques et les deux éclopés se retrouvèrent dans le noir complet.

Finalement, il ne restait plus que le second monstre. Et comme dit le dicton, « les deux font la paire » ! Feanor choisit lui aussi de prendre l’escalier central, épée à la main. L’effet de surprise étant passé avec Sewiel, les statues s’étaient à nouveau immobilisées un peu partout dans le couloir. Seul souci, les deux derniers s’étaient figées devant la porte de sortie et en bloquaient l’accès. Que faire ? passer envers et contre tout ou faire demi-tour ?

_________________

MP à Edhel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel



Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Mer 11 Déc - 20:59

Plongée dans les ténèbres, Sewiel s’était figée tous les sens en alerte. Attentive aux moindres bruits, elle sondait du mieux qu’elle pouvait l’endroit où elle avait atterrie. Dans un premier temps, elle tendit l’oreille mais elle n’entendit rien d’autre que sa propre respiration. D’ailleurs celle-ci n’était pas comme ordinaire. Elle était plus rauque est beaucoup plus lente. Mais l’elfe monstrueuse ne s’y attarda pas. Elle avait une idée assez précise de l’endroit où elle se trouvait et commença à avancer prudemment. Les bras tendus devant elle, elle avançait un pied après l’autre et se dirigeait droit devant elle vers ce qui lui semblait être le centre de la pièce. A un moment donné, elle trébucha sur un éboulis et jura. Une espèce de gargouillis infâme sorti de sa bouche.
Finalement, elle arriva là où elle pensait être et stoppa net lorsqu’elle sentit un truc chaud et mou sous ses mains. Surprise, elle lâcha un petit cri (ou grognement).

« Qui… qui est là ? » demanda-t-elle dans son langage de monstre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 415
Métier de votre personnage : espionne mais chuuut !
Age : 214

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Dim 15 Déc - 10:33

En entendant le petit l'appeler, Lilith se mis à courir pour s'en débarrasser. Mais qu'avait-il à la poursuivre comme ça ? était-il tombé sous son charme ? Comme quoi, même les gosses avait bon goût … Mais attendant, les gamins collant, très peu pour elle. Elle ne l'avait pas aidé, pas parlé et partait sans lui : était-ce si difficile de comprendre qu'elle voulait faire la route seule ? Alors évidemment, Lilith claqua la langue une nouvelle fois et se dépêcha. Mauvaise idée, même très mauvaise idée comme le sol était devenu une vrai patinoire ! En voulant courir, Lilith venait juste de glisser. Évidement, avec son adresse naturelle elle voulu se rattraper avec sa main et se stopper, mais le sol était trop glissant. Sa main bougea ainsi que son point d'équilibre ne fut plus, et  la jeune femme vint violemment embrasser le sol ! Elle s'assit comme elle put, posa son visage dans ses mains et se retint de crier. Comme c'était douloureux ! Mais qui était assez stupide pour mettre un sol glissant dans un couloir !
Maudissant intérieurement on ne sait quoi de tous les noms, Lilith attendit que la douleur s'estompe un peu. Ceci fait, elle réfléchit à un moyen de passer quand un soudain une idée lui vint à l'esprit. Si le sol était une patinoire, elle n'avait qu'à glisser ! Et qui sait, ce serait peut-être assez amusant !

Alors qu'elle voulut s'élancer, elle se retrouva soudainement plongée dans le noir. Elle soupira, agacée.

« Nan, mais qu'est qu'i se passe encore !? »

Se demanda-t-elle à elle même. Tout ceci commençait vraiment à l'agacer, si elle avait su elle ne serait pas venu, même pour un trésor ! D’ailleurs si elle renvoyait le mec en rouge, elle aurait quelque réclamation à lui faire ! Mais pour cela, encore faillait-il que l'elfe se sorte de là ! Lilith essaya bien de plisser les yeux, mais rien à faire, il faisait noir de chez noir et on ne voyait vraiment rien ! L'idée qu'elle soit morte lui passa même à l'esprit avant de disparaître aussi vite.

Lilith tata le sol : il ne glissait pas. Donc, elle n'était plus dans le couloir ?  Elle en profita pour se relever. Par où devait-elle allez maintenant ?

* Au fait, la machin violet  est là aussi ou … .*

Se questionna-t-elle. Au point où la jeune femme en était, un peu de compagnie ne pouvait que la rassurer. Alors qu'elle pensait à appeler le gamin, un truc dur vint tâter sa poitrine suivit d'un grognement. Des sueurs froides lui parcourut le corps et Lilith fit un bon en arrière. Son cœur battait la chamade et elle ne se sentait plus du tout en sécurité.

« Ne... N't'approche pas ! J'te préviens, j'te tue quand je veux ! J'ai pas l'air mais j'suis balèze, hein ! »

Bluffa-t-elle, ses yeux vagabondant dans toutes les directions. Elle voulut d'abord retenir son souffle mais si la chose l'avait touché, c'est qu'elle la voyait, non ? Ne voyant absolument rien, Lilith était angoissée et espérait juste, naïvement, que la chose la laisserait tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimatemonsters.chocoforum.com/
Elryn



Nombre de messages : 165
Localisation : Erynlùthen
Métier de votre personnage : //
Age : 120 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Ven 20 Déc - 20:09

En se précipitant à la suite de la démone, Elryn n’avait pas pensé que le couloir pouvait être piégé. Aussi, il se mit également à faire des cabrioles avant de se retrouver le nez contre le dallage.

« Vraiment pas mon jour ! Après les fesses, le nez ! » Ronchonna-t-il avant d’ajouter…

« Nan mais c’est… QUOI CETTE BARAQUE ! »

Comme par hasard, l’instant suivant, il se retrouva dans le noir le plus complet. Par moyen de distinguer quoi que ce soit. Etait-ce là sa punition pour avoir hurler son mécontentement ? Surpris par la tournure des évènements, le petit elfe resta coi tandis qu’une voix féminine résonna assez près de lui.

« Nan, mais qu'est qu'i se passe encore !? »

Bonne question ! Il allait répondre qu’il n’en savait rien lorsqu’il ressentit comme un courant d’air lui frôler la nuque. Instantanément, il se raidit et se figea.

« Ne... N't'approche pas ! J'te préviens, j'te tue quand je veux ! J'ai pas l'air mais j'suis balèze, hein ! »

Si ce n’était pas lui qui s’était approché alors qui ? Elryn déglutit lentement. Il ne se sentait pas du tout en sécurité ! Il commença à avancer avec précaution à tâtons, pas après pas, priant les dieux pour ne pas faire une mauvaise rencontre. Il n’eut pas à aller bien loin car au bout de  dix pas, il buta dans quelque chose ou quelqu’un.

« Oups… pardon ! » murmura-t-il un peu inquiet de ce qu’il venait de percuter. « Je… j’vous ai pas fait mal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezrhyl
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 369
Localisation : Sur la grand place
Métier de votre personnage : Espion
Age : 123 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 23 Déc - 13:31

Le faux mage ne pouvait retenir un sourire dans l'obscurité partielle du couloir qu'il suivait depuis quelques minutes maintenant. L'épreuve des plantes n'avait pas été trop vilaine en fait et il en était soulagé. Par contre il avait vraiment l'impression de se traîner. A tâtonner comme ça et à se méfier de tout et de rien les choses n'allaient pas se décanter de si tôt... D'ordinaire il faisait tout pour se renseigner avant d'entamer une mission sur la configuration et des lieux et anticiper sur les difficultés. Là il avait la sensation que la seule limite serait l'imagination de leur hôte donc tout pouvait être un piège...

*Pffff!.... Même pas drôle*

C'est alors qu'une lueur attira son attention détour du couloir entre les lianes qui continuaient de tapisser l'architecture.
Piège? Objet de sa quête? Comment le savoir? Il s'approcha prudemment de des scintillement rougeoyants et découvrit un coffret.
Le jeune espion leva les yeux au plafond d'un air désespéré

*Un coffret! Le piège classique auquel il est difficile de résister...*

En effet difficile de savoir si c'était un piège ou un des objets à découvrir. Une petite voix lui disait que c'était un peu tôt et facile pour que ce soit... Que ce soit quoi? En effet il ignorait encore ce qu'il devait chercher d'où la nécessité de ne pas laisser d'indice derrière soit par crainte... Enfin bref l'heure n'était plus aux tergiversations mais à l'action.

*Quand faut y aller, faut y aller...*

Il s'accroupit près du coffret.

*Projectile? Gaz? Bestiole?*

Les possibilités étaient multiples sans compter qu'il fallait aussi s'assurer de la coopération des plantes...
En se caressant le menton, il se mit en devoir d"observer le coffret sous tous les angles. Deux mains de large, sur une main de profondeur et de haut, pas de serrure, pas de cadenas... S'il n'y avait eu cette lueur persistante, il ne présentait rien de particulier.
Ezrhyl posa son bâton à terre d'une main se mit à caresser les feuilles des lianes comme il l'avait déjà fait et posa sa main sur le coffret pour le retirer. Il retira vivement sous l'effet de la brûlure.

*Crétin! Va! Lueur rouge veut dire chaleur!*

Serrant les dents, il coinça sa main blessée sous son aisselle quelque instant le temps que la douleur baissât jusqu'à être supportable. Pas question d'utiliser son bâton qu ne pouvait soulever le coffret et la brûlure ne faisait que renforcer la détermination de l'elfe de le récupérer. Il enveloppa alors sa main meurtrie dans un pan de son manteau. Avec mile précautions, il soutira la cassette et la posa au sol. Sa curiosité ne cessait de grandir.

*Qu'est-ce que tu me réserve petit coffre?...
Que peux-tu bien contenir qui dégage autant de chaleur?*


Il le tourna du bout de son bourdon factice afin de se trouver derrière la charnière et être protégé au moins des projectiles et autres petite bête à détente et du bout de ses doigts toujours emmaillotés, il ouvrit le mystérieux écrin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir
Guilde des Morts


Nombre de messages : 168
Métier de votre personnage : Mage noir
Age : Indéfini

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Jeu 26 Déc - 10:57

Face à lui, Dagnir avait deux portes. Droite et gauche. Droite ou gauche, en fait, à moins qu'il ne se dupliquât. Ce qui lui demanderait beaucoup d'efforts pour pas grand chose, aussi ne se risqua-t-il pas à tenter un tel rituel à l'instant. Il avait d'autres priorités. Comme, par exemple, le choix de la porte à ouvrir.

Droite ou gauche ?

Il plaça sa main décharnée sur la poignée de la porte de droite, hésita. Un mauvais pressentiment. Et il avait l'habitude de suivre son instinct, ce qui avait été toujours à son avantage. Mais là... Entre sa droite ou sa gauche, son coeur balançait, et il ne savait pas quelle était la bonne solution. En imaginant que l'une des deux fût meilleure que l'autre, ce qui était loin d'être assuré.

Bon, il n'allait pas poireauter là toute la soirée. Il se décida. Ce serait la porte de gauche, et basta. Il entra donc, et découvrit un long couloir baigné par la lumière blafarde de la lune. Admirant le paysage, il se surprit à se perdre dans le jardin aux reflets verts. Et cette fontaine qui semblait luire comme par enchantement, d'un vert encore plus inquiétant.

Au bout du couloir, une autre porte. Encore.

Il continua son chemin, ignorant l'attrait incompréhensible qu'il ressentait pour cette fontaine, pour l'eau brillante qui s'en déversait, pour sa lumière verte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://heavenmanga.wordpress.com/
Fëanor
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 251
Localisation : Entre Erynlùthen et Eryndûr
Métier de votre personnage : Vagabond
Age : 215 ans

MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Lun 30 Déc - 20:42

Après le passage de Sewiel dans le couloir, les deux dernières statues s’étaient figées devant la porte de sortie et en bloquaient l’accès. L'heure n'était plus à faire dans la dentelle; Fëanor décida donc de tester les limites de la force que lui conférait cette apparence. Il se positionna de façon à pouvoir charger les statues malgré son pied blessé et fonça dans le tas. La pierre céda sous l'impact et bien que des éclats vinrent se ficher dans les épaules de Fëanor, ce dernier put se frayer un passage entre les deux bases et ouvrir la porte.

Il franchit rapidement le seuil mais face à la profonde obscurité devant lui, il hésita sur la conduite à suivre. Rester l'épée en garde le protègerait mais pourrait tout autant transpercer un des autres malheureux pris au piège de Red... Il détourna donc sa lame vers la gauche, le plat en avant, pour pouvoir parer une éventuelle attaque et ensuite répliquer. Il avança prudemment, ses yeux bestiaux tentant de décrypter les ténèbres. Il n'entendait que le bruit de sa respiration rauque et celui de ses griffes raclant le sol pierreux, quant une plainte s'éleva sans crier gare.

Lilith a écrit:
« Ne... N't'approche pas ! J'te préviens, j'te tue quand je veux ! J'ai pas l'air mais j'suis balèze, hein ! »

Fëanor se figea. Il connaissait cette voix mais n'arrivait pas à la resituer dans le contexte. Une voix qui ne lui faisait toutefois pas croire en la menace promise... même s'il ignorait encore qu'elle ne lui était pas destinée.

— Du calme, je ne vous veux aucun mal... Je cherche juste à sortir de ce piège où nous sommes tous tombés...

_________________
Fan n°1 de la belle Lilith - » La preuve en un clic « -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chimeres.eklablog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!   Aujourd'hui à 15:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la lune n'est pas là, les citrouilles dansent!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La lune est à son Zénith. [Mitsuko]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent (suite) - CLOS
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent [Sofia, Arizona, Aria et Callie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aranarth Edhellen, la terre des elfes :: Erynlùthen, capitale des elfes blancs :: Le Palais Royal-
Sauter vers: