AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Signaux de fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edhel
Fondatrice


Nombre de messages : 663

MessageSujet: Signaux de fumée   Jeu 6 Juin - 20:00

(réservé à Eladan, reste 1 place pour qui veut)

Printemps 1537

Le soleil n’était levé que depuis deux heures mais la luminosité de cette belle matinée est flamboyante. Les rayons de lumière se reflétaient sur les dernières neiges illuminant tous les environs sauf un endroit. La Passe des Vents ; Celle-ci était constamment dans l’ombre de par sa géographie ; mais aujourd’hui, une étrange fumée blanche s’en élevait.

Le panache était trop régulier et continue pour que ce soient des signaux quelconques. Il était également trop blanc pour que ce soit un incendie. Encore aurait-il fallu que quelque chose pousse là-bas pour alimenter un foyer. Tout ceci était intriguant. Si intriguant que les exilés décidèrent d’envoyer un petit groupe d’éclaireurs pour voir de quoi il retournait.

Donc, une cette belle matinée de printemps, cinq silhouettes se faufilèrent le long des sentiers rocailleux des montagnes du Nord en direction de la Passe des vents. Il leur fallut bien une heure pour arriver à destination. A peine eurent-ils contourné un gros rocher qu’ils furent plongé dans l’ambiance surréaliste du lieu. Une semi pénombre les enveloppèrent tandis qu’une humidité latente les transperçaient jusqu’aux os. Chacun retint son souffle l’espace d’un instant puis ils se remirent en route. Ils progressèrent lentement, cherchant leur chemin parmi les rocs.

Brusquement, l’un des éclaireurs se coucha sur le sol. Instinctivement les autres suivirent le mouvement. Là, à moins de quinze mètres d’eux, une étrange fumée blanche semblait sortie du néant. Ils se concertèrent alors du regard sur la marche à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eladan
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 111

MessageSujet: Re: Signaux de fumée   Jeu 6 Juin - 21:35

Les quotidiens contemplatifs d'Eladan échappaient bien rarement à leur lente et douce routine. Il ne se comptait ainsi pas un seul jour sans que l'elfe n'eût profité des lumières aurorales dans le Temple de mousse, au cœur du Val d'en-dessous, avant de goûter aux bourrasques hurlantes du vent septentrional, perché au sommet d'un des innombrables promontoires dont recelait la montagne. Toutefois, aujourd'hui était un jour singulier, et les habitudes avaient cédé le pas devant l'annonce d'un évènement particulier.

Il était fort surprenant pour les exilés ayant fait leurs logis dans ces pics rocheux de sentir l'activité dans leur dos. Bien trop tournés vers le plat pays, mirant toujours à l'horizon les landes honnies du pays noirelfique, ils ne se préoccupaient guère des cols, lesquels menaient littéralement hors-du-monde. Pourtant il advint que la plus grande et la plus connue des passes s'éveillât soudainement. Aux premières lueurs du matin, on en percevait des volutes de fumée s'échappant ; quelque heures plus tard, il s'agissait d'un véritable panache.

Il fut rapidement décidé l'envoi d'une modeste troupe, qu'Eladan menait personnellement. Les longues matinées passées à se délecter de la rosée ruisselant sur la mousse, des vents hurlants et des lumières d'aube cachaient chez cet elfe l'attente intarissable et l'angoisse larvée de la fin de l'exil. Non pas qu'elle fut souhaitée ; elle demeurait seulement inéluctable. Aussi anecdotique que pouvait être ce panache de fumée blanche, il demeurait néanmoins possible qu'il cachât derrière lui les prémices d'un jour nouveau pour les elfes du Val d'en-dessous.

Ainsi Eladan demeurait donc accroupi tandis que l'éclaireur de tête observait anxieusement l'étrange spectacle. Après qu'ils se fussent rejoints à l'abri d'un rocher, les elfes délibérèrent promptement : aussi furtivement que possible, enrobés dans leurs grandes capes blanches, ils tâcheraient d'encercler au mieux la source de cette fumée blafarde, gardant à qui de droit une flèche encochée, ou la main au pommeau.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edhel
Fondatrice


Nombre de messages : 663

MessageSujet: Re: Signaux de fumée   Mar 11 Juin - 11:20

Alors que les elfes se mettaient à encercler la fumée blanche, cette dernière ne changea pas d’un iota. Imperturbable et fidèle à elle-même, elle continuait de cracher son panache encore et encore. Finalement, quand ils furent assez prêts, ils purent se rendre compte que la colonne de fumée sortait d’un trou dans le sol et qu’elle devait bien faire deux mètres cinquante de diamètre.

Soudain une légère brise se mit à souffler. Une partie du panache enveloppa quelques elfes qui se trouvaient dans son chemin tandis qu’à l’opposé, elle dévoilait une pierre sculptée. Celle-ci se trouvait juste au bord du trou, incrustée à même le sol. Elle était couverte de poussière, cailloux et autres débris mais l’on pouvait deviner des symboles en dessous. L’un des éclaireurs s’avança, s’agenouilla et épousseta la pierre vers son gant. Débarrassée des débris, cette dernière révéla un texte ancien écrit dans une langue qui échappait aux elfes.

Parallèlement à ça, un léger grondement se fit entendre quelque part dans le lointain mais personne ne sembla y prendre garde, mettant cela sur le compte de la météo. Tous étaient occupés avec la mystérieuse inscription.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eladan
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 111

MessageSujet: Re: Signaux de fumée   Mar 11 Juin - 21:46

Simultanément, les elfes sous le vent soupirèrent d'aisance, à la dissipation de cette étrange purée de pois, tandis que le souffle devenait démoniaque pour ceux face à lui. Les hourras et les malédictions fusèrent en même temps, de part et d'autres de cet énigmatique cratère. Émergeant de la sinistre fumée, tout à chacun put dès lors contempler l'objet singulier qui en était la cause. "Pensez vous qu'il puisse d'agir d'une étoile tombée des cieux ?", interrogea l'un des éclaireurs. "Que je sois damné si les noirauds ont élaboré une catapulte si puissante!", se lamentait un autre.

Tous cherchaient en vain à déchiffre les hiéroglyphes abscons dont la pierre était tapissée, et même Eladan, lequel pourtant pouvait se targuer d'érudition, demeurait interdit face aux glyphes sortis de nulle part. Les regards interrogateurs des éclaireurs, après que chacun eut essayé à son tour de comprendre un supposé message, se soldèrent par un aveu d'impuissance de la part de leur chef. "Je ne sais quelle force a jeté cette pierre si fort, mais jaugez en seulement l'impact : il est colossal. Prenons garde, lorsque nous touchons à des domaines incertains. S'il s'avère que ces runes ont un sens, tâchons de ne pas le laisser savoir à quelque inconnu, dont la sapience saurait être plus grande, mais les intentions moins nobles que les nôtres. Tentons de soustraire cette pierre au regard du premier venu, si nous en sommes capables."

Le groupe essaya dès lors de déloger le rocher de son trou, à la force des mains dans un premier temps, puis s'aidant de longues branches de sapin en guise de levier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edhel
Fondatrice


Nombre de messages : 663

MessageSujet: Re: Signaux de fumée   Jeu 20 Juin - 19:48

Alors comme ça, ils voulaient déplacer la pierre ! Bonne ou mauvaise idée, il était trop tôt pour le dire. Seule certitude, il leur faudra beaucoup de persévérance et de force car la stèle était solidement ancrée dans le sol et ne semblait pas vouloir s’en déloger ! Que ce soit à la force des mains et à la force d’un levier, elle ne bougea pas d’un cheveu. Les elfes récoltèrent juste des habits sales et des ampoules aux mains. Il fallait trouver une autre idée pour déloger la mystérieuse.
 
Pour l’heure, autre chose se profilait à l’horizon, si tant soit peu qu’on pouvait l’apercevoir à travers la brume. Tandis que les elfes s’affairaient autour de la pierre gravée, le grondement autrefois lointain se rapprochait peu à peu. Une oreille attentive aurait remarqué qu’il s’intensifiait de plus en plus, que les plus petits des cailloux se mettaient à danser sur place et qu’une odeur indéfinissable commençait à remplir l’air des environs.
 
Prémices d’un nouveau malheur ? En tous cas, personne ne semblait s’en soucier à cet instant. En effet, un des éclaireurs avait sur lui une amulette de force. Il l’utilisa donc pour faire bouger la pierre. Lorsque celle-ci se décida enfin à glisser lentement de son carcan, les hourras fusèrent, cachant momentanément le grondement bien distinct à présent.
 
La fumée cessa progressivement de s’élever dans le ciel et un murmure, telle une voix féminine, ricocha sur les parois rocheuses autour des elfes intrépides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Signaux de fumée   Aujourd'hui à 1:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Signaux de fumée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cake au saumon fumé
» Fumées des réacteurs dorsaux
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ? Hélène & Lilieth
» Un crépuscule consonlant. |Fumée &' Sioux|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aranarth Edhellen, la terre des elfes :: Amardîr, la terre des hommes :: Les Montagnes du Nord :: La Passe des Vents-
Sauter vers: