AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mlànwell
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 17
Localisation : Erynlùthen.
Métier de votre personnage : Serveuse.
Age : 223 années.

MessageSujet: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Dim 2 Juin - 14:51


Hic ! Un petit sursaut agite l'elfe affalée au comptoir. Sous une cascade claire, derrière la barrière de ses bras, la joue de Mlànwell repose agréablement contre le bois, tandis que son front profite du reste de la fraîcheur d'une choppe. L'habitude fait que le bruit des conversations, des chopines qui claquent et s'entrechoquent sur les tables, les éclats de rire ne la dérangent plus guère. Non pas qu'elle souhaite dormir. Elle s'est posée là, son buste à doucement glisser, et puis sa tête s'est retrouvée sait-on comment ainsi placée, ses yeux plongés dans une reposante obscurité. "Mlànwell !" Un léger grognement, et elle tourne la tête dans l'autre sens. Mais non elle ne dort pas ! Simplement que la voie a retenti bien trop près pour le léger mal de crânes qui s'ébat dans sa tête. Qu'elle est douce, cette choppe...

Mais la main qui vient lui saisir l'épaule est loin de l'être, et la tire de sa torpeur, lui faisait lever le nez, et découvrir le fin et beau visage - mais surtout contrarié pour le moment - de sa mère Feärhil. Un soupir échappe à cette dernière devant la tâche qui s'étale déjà sur le col de sa fille. Elle tend une main, caresse un instant la joue de Mlànwell, qui se laisse faire. "Il te faudra nettoyer ça, yendë*..." Soupire-t-elle, avant de lui pincer la joue. Avec un énième grondement, la jeune elfe se redresse enfin, marmonnant un "Fais mal..." - qui s'entend "hmm mal..." -. Sa mère la reprend aussitôt, tendant le bras vers l'entrée de la grande salle. "Cesses donc de grommeler, et va plutôt accueillir notre nouveau client, veux-tu ?" Clignant des yeux pendant une bonne minute, Mlànwell finit par adresser son regard le plus vif - soit celui d'un chaton tombé dans le tonneau d'hydromel - à Feärhil, avant de s'essayer à se tenir debout. Le résultat est concluant : au bout de trois pas, elle se tient à peu près droite, et à même repérer le nouveau venu !

Bravant docilement son léger tournis, voilà qu'elle s'avance dans la salle bien éclairée par par un lustre et un gaie feu de cheminée. Située en plein dans une des rues Marchandes de la capitale, "Le Repos des Elfes" accueille tous ceux désirant boire une bonne pinte, prendre un agréable déjeuner, et propose des chambres à ceux qui ne sont dans la cité que pour un temps. Boisson et nourriture sont de bonne qualité, de même que les lits. Seul le service peut quelque fois laisser à désirer... Et plus la boisson demandée est alcoolisée, plus il y de risques qu'elle "s'évapore" avant d'avoir été servie. Mais la jeune elfe n'a que faire de la gêne qu'elle engendre avec ses manières et ses mauvaises habitudes. Elle sert - un jour ou l'autre - correctement les commandes, et boit de son côté, ce qui lui suffit. Passant entre les tables, effleurant quelques meubles, ou tapant carrément dans les chaises - malheureusement souvent occupées - ce n'est pas sans quelques regards noirs qui lui sont lancés que Mlànwell parvient jusqu'à la où s'est assit le nouveau client.

Elle remarque vaguement qu'il ne fait pas parti des habitués, et qu'il a une sympathique couleur de cheveux. Évitant de peu de cogner le bord de la table, elle lui sourit tout en lui demandant avec politesse, et l'élégance d'un oiseau ivre. "Bonjour et bienvenue Au Repos des... Hic !" Elle vacille un instant, puis reprend. "... Des Elfes. Je suis Mlànwell, et je m'occuperais de vous servir. Vous désirez ?" Puis, s'interrogeant quant à sa mine, elle prit un instant afin d'épousseter son tablier - qui n'en avait que faire d'être épousseter, c'est plutôt d'être parfumé à autre chose que l'alcool fort qu'il aurait apprécié -. Mais tout en baissant les yeux, elle sentit un vilain vertige la secouer. Soudain faible sur ses jambes, elle tira une chaise avant de s'y asseoir lourdement. Puis, se sentant mieux, elle regarda à nouveau l'elfe inconnu, dans l'attente de sa réponse.


*yendë : mot supposé signifier "fille" en elfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 251
Localisation : Entre Erynlùthen et Eryndûr
Métier de votre personnage : Vagabond
Age : 215 ans

MessageSujet: Re: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Mer 5 Juin - 11:58

L'hiver avait cédé la place au printemps sur la Terre des Elfes. En temps normal, Fëanor aurait profité du retour des beaux jours pour s'éloigner d'Erynlùthen, afin de se changer les idées après de longues semaines où il s'y était retrouvé bloqué à cause de la neige. Mais cette année, quelque chose lui donnait envie de rester. Peut-être était-il enfin en train de tourner la page sur ses vaines recherches à travers le pays... ou peut-être appréciait-il de plus en plus les gens de la garde, surtout Sewiel qui acceptait sa présence durant certains entraînements... Il lui fallait un point d'attache pour avoir envie de rester définitivement, et il était encore trop tôt pour ne serait-ce qu'y songer. Mais la perspective d'un changement dans son morne quotidien de vagabond n'était pas pour lui déplaire.

Il avait loué un box dans une écurie pour y coucher, ne planifiant pas à la base rester en ville très longtemps. Juste le temps que les routes redeviennent praticables. Mais ses plans étaient peut-être en train de changer et il en avait assez de vivre dans des conditions aussi rudimentaires. Il rêvait d'un bon bain chaud, d'un lit confortable, d'un feu de cheminée, de repas complets,... Certains de ses compagnons d'arme lui avaient alors conseillé 'Le Repos des Elfes' et il avait facilement trouvé l'auberge d'après leurs indications. Il vérifia son reflet dans une vitre voisine avant d'entrer, pour s'assurer qu'il ne lui restait pas un brin de paille dans les cheveux par exemple, ouvrit énergiquement la porte et la referma tout aussi vite derrière lui, alors que déjà les clients près de l'entrée se plaignaient du courant d'air. Il leur adressa un sourire courtois et parcourut la salle principale d'un rapide coup d’œil. Décrochant la ceinture maintenant son épée contre ses flancs, Fëanor put alors entrouvrir son long manteau de cuir et s'installa dans un coin à une table libre.

Une jeune elfe qui semblait avoir son âge ne tarda pas à venir à sa rencontre. Fëanor ne put s'empêcher de froncer le nez quand elle s'arrêta face à lui : elle empestait l'alcool. Chose qu'elle ne fit que confirmer en ouvrant la bouche, tant par les relents de son haleine chargée que par ses syllabes parfois à la limite du compréhensible. Il crut un instant à une farce, un coup monté par ses connaissances, ou juste une pauvre âme si égarée qu'elle s'inventait un rôle qui n'était pas sien... Il baissa les yeux sur son tablier en même temps qu'elle. Ce n'était apparemment pas une plaisanterie, finalement... Était-ce vraiment l'auberge qu'on lui avait conseillée ? Au repos des... Hic/Elfes/peu importe ! Il était difficile de croire que deux auberges en ville portent un titre aussi similaire. Cela aurait induit les clients en erreur et aurait nui aux affaires des deux établissements.

Fëanor se rendit compte qu'il fronçait les sourcils à présent, et ne voulant pas froisser l'elfe, se força à se détendre. Mais la jeune femme, au lieu de prendre commande, avait plutôt l'air enclin à faire un petit somme.

"Bonjour, ma Dame. Je... euh.... Vous êtes sûre que vous allez bien ? Je peux patienter quelques instants, le temps que quelqu'un prenne le relais, si besoin..."
proposa-t-il même s'il ignorait si c'était là la bonne conduite à adopter.

_________________
Fan n°1 de la belle Lilith - » La preuve en un clic « -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chimeres.eklablog.fr/
Mlànwell
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 17
Localisation : Erynlùthen.
Métier de votre personnage : Serveuse.
Age : 223 années.

MessageSujet: Re: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Mer 5 Juin - 14:17

Qu'attendre d'une jeune elfe ivre, quand un parfait inconnu s'enquière de sa bonne santé ? Un gloussement bien sûr, et Mlànwell n'échappe pas à la règle, lâchant un bruit amusé, accompagné de l'un de ses *Hic !* habituel, une main placée - soi-disant élégamment - devant sa bouche... A moins qu'elle n'eut eu un soupçon de bon sens et ait cherché à épargner au client sa propre haleine... ? En fait non, elle était tellement habituée à l'odeur de l'alcool et à la sienne propre - les deux étant devenues plutôt semblables avec le temps, sauf quand sa mère la plonge dans un bac d'eau savonneuse - qu'elle n'y prêtait plus attention. Comme si sa tête pesait soudain trop lourd, elle la laissa dodeliner, son rire douteux s'achevant sur un soupir, tandis qu'elle usait de la paume de son autre bras comme repose tête. "Ne vous en faites pas pour moi, Sire..." dit-elle de manière audible, avec un regard pétillant - comme les bulles d'une bonne bière - à l'attention de cet elfe-la, avant d'ajouter avec un sourire qui se voulait éclatant, mais qui s'avéra être de travers : "Je me porte... Hic !... A merveille !" Et je vous servirais sans... Sans problèmes. Elle passa complètement outre le sous-entendu de son incapacité à remplir son office. Ce choix évita au client - sans que celui-ci en ait conscience - d'essuyer une petite colère hystérique qui eut sans doute attirer l'attention des consommateurs assemblés, et valu à Mlànwell d'être renvoyée en arrière-salle.

Ne recevant pas de commande, elle demeura silencieuse un instant... Avant de songer, perdue dans les brumes de l'alcool, qu'il faudrait peut-être renseigner le client afin qu'il puisse se décider. Aussi, après un petit... "Oh, mais j'oublie de vous dire ce qu'il y a... !" ... navré, l'elfe posa ses deux bras joints sur la table, avant de partir dans la récitation du menu. Celle-ci fut étonnamment exempt des trous de mémoires ou des divagations propres aux alcooliques - mais ça, c'était la première dizaine d'années que Mlànwell en avait souffert ! -, bien que la voix qui l'énonça fut un peu pâteuse. S'il pouvait bien être relevé que la "pinte d'hydromel à la touche de miel" finit parmi les "civets de lapin" & autres "rôtis de sanglier à la sauce aux champignons", la jeune elfe réalisa une bonne performance. Après quoi, satisfaite du fait accompli, elle attendit sagement - en ayant à peine l'air endormir, les paupières mi-closes - la commande.

Néanmoins, son regard prit la poudre d'escampette, alors que Mlànwell détaillait distraitement le client - la chaise était un poste d'observation plutôt stable -. Passant sur le visage aux traits agréables, elle guetta les ombres à l'intérieur du manteau de cuir, avant d'en suivre l'un des pans jusqu'à... " Mais Sire, ne serait-ce pas une épée que vous... Hic ! ... Avez-là ?" Clignant plusieurs fois des yeux comme les jours où l'un de ses parents ouvrait bien trop vite les rideaux de sa chambre, la jeune elfe en contempla avec une stupeur abrutie la garde de l'arme et son fourreau. Après quoi, elle se pencha lourdement, s'affalant à moitié sur la table, tout en tendant le bras. "Ça tue, non ... ?" Elle même ne savait guère où elle voulait en venir, mais sa main n'en tira pas moins gauchement sur l'épée, essayant de mettre au clair la lame dissimulée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Guilde des Bêtes


Nombre de messages : 251
Localisation : Entre Erynlùthen et Eryndûr
Métier de votre personnage : Vagabond
Age : 215 ans

MessageSujet: Re: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Ven 14 Juin - 18:38

Fëanor était assez effaré par le spectacle qui s’offrait à lui ; l’elfe semblait aussi ronde que la barrique qu’elle avait dû vider. Mais elle tenait un discours cohérent bien que ponctué de Hic ! qui trahissaient clairement sa condition, et n’était pas vautrée par terre en train de vomir tripes et boyaux. Une telle résistance à l’alcool démontrait probablement un usage très régulier ; il ne s’agissait pas là d’un simple lendemain de beuverie. Le vagabond se sentit désolé pour elle, se demandant ce qui avait pu la mener sur une pente aussi glissante.
 
Mais malgré la belle (?) assurance qu’elle affichait, il peinait à la croire capable d’assurer sa commande, et bien qu’il n’était pas un de ces elfes précieux, il répugnait à l’idée de recevoir son plat sur la tête. Elle tenait à peine debout, comment pourrait-elle transporter de la nourriture sans en ficher partout ? Elle lui récita le menu, mais l’attention de Fëanor était divisée en deux parties : une moitié pour rattraper la jeune fille si elle venait à tomber de sa chaise, l’autre pour tenter de repérer la responsable de la pauvre bougresse. Qu’elle vienne vite la récupérer pour l’empêcher de se ridiculiser davantage en public… Mais personne en vue, et Mlànwell avait entretemps terminé sa petite récitation… qu’il n’avait donc pas écoutée. Il était dans de beaux draps… Si elle avait l’alcool violent, elle n’allait pas apprécier.
 
Heureusement, son attention fut détournée par l’épée de Fëanor. Ce dernier hocha doucement la tête pour confirmer l’évidence qu’elle avait énoncée.
 
     Je préfère voir ça de l’autre façon. Une épée, ça défend, lui répondit-il, amusé par sa candeur.
 
Peu importe qu’elle soit naturelle ou éthylique.
 
Mlànwell tira sur la garde. Il la laissa faire un premier temps, mais arrêta la progression de la lame d’un doigt expert le suivant. Il aurait été inconscient de laisser une ivrogne tirer l’arme de son fourreau ; l’histoire se serait terminée dans le sang.
 
— Je suppose donc que vous n’avez jamais appris à vous battre ?

_________________
Fan n°1 de la belle Lilith - » La preuve en un clic « -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chimeres.eklablog.fr/
Mlànwell
Guilde des Bardes


Nombre de messages : 17
Localisation : Erynlùthen.
Métier de votre personnage : Serveuse.
Age : 223 années.

MessageSujet: Re: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Mer 3 Juil - 0:08

Le cerveau un rien lent de la jeune elfe mit quelques instants à faire le lien entre le geste du client et l'incapacité de son hôte à agir comme elle l'entendait. Quand une lumière - terne et plutôt jaunâtre - se fit dans l'esprit de Mlànwell, elle jeta un regard ahuri à l'intéressé, saisissant à retardement les paroles qui lui avaient été adressées. Elle répondit donc avec la grâce et l'élégance qui la caractérisaient : "Mais pourquoi faire ?" Avant d'ajouter, tout à fait justement. "Déjà que l'on m'interdit de *Hic !* toucher aux couteaux en cuisine..." Puis se redressant brusquement en plissant le nez, une étrange lueur venant habiter son regard - qui loucha sous l'effet de la concentration - alors que, ayant fermer le poing elle en relevait chaque doigt, elle énonça : "Et pardon Sire, de vous dire que je ne suis pas d'accord. Les rideaux servent à se protéger du Soleil; un torchon, à lutter contre les salissures; le couvercle d'un tonneau, à se défendre contre la colère du cuisinier. Mais une épée, je le sais, ça tue !" L'elfe parvint à conserver un regard décidé pendant une fraction de seconde, avant de s'affaler sur elle-même avec son *Hic !* coutumier.

Puis elle fixa avec insistance et surprise devant elle, comme saisie par sa performance orale. Un tremblement vint la prendre, alors qu'elle jetait un regard affolé autour d'elle, avant de repérer son tout nouvel objectif : la choppe du client de la table voisine. Avec une saisissante vivacité pour son état, elle se pencha dans la direction de ce saint des saints, tendant son bras en un geste d'envie pure... Sous le regard de la vigilante Feärhil. Ayant couvé son poussin vacillant qui était allé s'attablé avec le client, elle ne manqua pas de saisir ce geste inconsidéré, n'ayant pas quitté des yeux sa fille, qu'elle reste si longtemps avec un client n'étant jamais une bonne chose. Cette vigilance soutenue explique donc qu'un torchon humide ait traversé en un éclair la salle - des années d'expérience dans le geste, et la force si savamment dosée -, pour venir frapper la serveuse fautive, la plaquant contre la table à laquelle elle était accoudée. Devant ce lancé, spectacle si typique du "Repos des Elfes", les habitués qui le virent sifflèrent d'admiration. "Mlànwell ! Et cette commande, elle arrive ?" Toute frémissante, la jeune elfe saisit le torchon qui venait tremper l'épaule de son vêtement, avant de rétorquer d'une voix forte mais aux intonations hasardeuses : "Mère, c'est Messire qui ne sait pas quoi...!" Un nouveau *Hic !* vint faire s’essouffler son exclamation, pourtant correctement gueuler : ".. choisir..."" Se tournant vers le client en s'affalant à moitié sur la table, elle lui demanda plaintivement d'une petite voix : "Que vouliez-vous Sire... ?"

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewiel



Nombre de messages : 109
Localisation : Quelque part dans les montagnes
Métier de votre personnage : Maître d'armes
Age : 355 ans

MessageSujet: Re: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Mer 14 Aoû - 19:27

Depuis l’hiver et ses entrainements avec Fëanor, Sewiel n’était pas restée les bras croisés. Elle avait arpentée la ville dans tous les sens, pris l’étendue des dégâts restants malgré les deux cent années qui s’étaient écoulées, reprit contact avec quelques elfes qui lui étaient proches. Malheureusement ces derniers n’étaient pas nombreux et beaucoup avaient péri durant la grande guerre. Néanmoins, elle avait fini par trouver la trace d’un des rares survivants et avait tenté de prendre contact avec. Ce dernier lui avait donc donné rendez-vous dans l’une des  deux tavernes encore debout que comptait Erynlùthen.

Lorsque Sewiel poussa la porte, il y avait déjà foule dans la salle. L’elfe plissa le nez prise entre le brouhaha et l’odeur de l’alcool flottant dans l’air. Elle ne vit pas Fëanor qui se trouvait caché par une silhouette féminine et chercha des yeux un coin tranquille. Quelle drôle d’idée de lui donner rendez-vous dans un lieu aussi fréquenté ! Comment allait-elle pouvoir discuter affaire dans de telles conditions ? Elle lâcha un soupir contrarié et se mit à déambuler entre les tables à la recherche d’un coin libre. Elle finit par trouver son bonheur au fond de la salle à droite, à deux pas du comptoir. Une toute petite table avec juste une chaise. Tant pis pour son ami, il devra se débrouiller pour trouver de quoi s’asseoir.

Sewiel se laissa tomber la chaise, détacha son épée qu’elle accrocha au dossier et déposa sa cape par-dessus l’arme. Elle ne voulait pas tenter un des esprits échauffés par l’alcool. Mieux valait être prudent ! En attendant la venue de son ancien ami, l’elfe passa une main sur ses yeux et son visage pour se donner le courage de patienter.

« Jeune fille, s’il vous plait ! » Héla-t-elle en voyant passé une jeune elfe munie d’un plateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !   Aujourd'hui à 15:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Choppe pleine un instant, à demi-pleine l'instant suivant !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir de pleine lune
» Les Histoires de la Pleine Lune
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aranarth Edhellen, la terre des elfes :: Erynlùthen, capitale des elfes blancs :: En Ville :: Les Rues Marchandes-
Sauter vers: